tableau de cocker

Cocker à la peinture à l’huile

Changeons de technique le temps d’un portrait de cocker avec la commande de Mélodie : Un joli cadeau de Noël pour son papa, le portrait de son adorable Fripouille à la peinture à l’huile. Si vous aimez cette technique vous pouvez aussi consulter la vidéo dédiée à ma peinture de tigre.

J’ai recréé un environnement naturel pour ce joli toutou, qui avait à la base été photographié dans une chambre à la lumière artificielle. Vous allez voir que j’ai fais pas mal de tests pour l’arrière-plan. Ce qui est bien avec la peinture, c’est que l’on peut toujours peindre par dessus 🙂

Premier jet : Une sorte de haie de cyprès flous. Mes sous couches sont toujours très foncées car je commence du plus sombre pour aller vers le plus clair. A ce stade c’est du remplissage sans détails hormis pour les yeux et la truffe, que j’ai déjà bien travaillés.

peindre cocker

Les cyprès ne me plaisaient pas trop, j’ai créé des effets de feuillages différents et j’ai continué à travailler sur Fripouille pour lui donner de belles ombres (il est encore très foncé à ce stade).

IMG_0156

Je décide de faire mon fond beaucoup plus pâle pour créer une impression de distance et pour que Fripouille soit bien mit en valeur. J’ai ajouté des tons plus clairs à sa robe pour créer du détail. Ce ne sont pas mes couleurs définitives mais simplement une étape dans la création du tableau.

IMG_0199

Du coup le fond manquait un peu de couleur, je décide d’ajouter des touches de vert plus tendres et des tâches bleutées pour imiter le ciel perçant les feuilles. Je commence aussi à créer de l’herbe bien verte. Avec une peinture assez transparente pour ne pas masquer mes détails, je viens teinter la robe du toutou pour me rapprocher de ses couleurs. Je n’oublie pas qu’il est photographié au flash et qu’elles sont du coup un peu faussées, j’essaie de les visualiser en extérieur.

comment peindre cocker

Les dernières touches sont ajoutées pour faire briller la robe de Fripouille et ajouter du contraste, surtout au niveau des poils du buste. Et j’ai aussi continué à créer un épais tapis d’herbe sous ses pattounes. Voici le final !

cocker peinture huile

Pas de commentaire pour le moment

Ecrire un commentaire