peindre ciel étoilé

Comment peindre un ciel étoilé ? [Vidéo]

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour la deuxième partie du tutoriel de Ryan O’Rourke sur ce tableau nocturne représentant les montagnes sous un ciel étoilé. On s’attaque donc cette semaine à la partie supérieure de l’oeuvre ! Si vous n’avez pas vu le tutoriel précédent, voici un petit lien pour vous : Peindre des montagnes au couteau.

Ryan travaille à l’acrylique, mais vous pouvez obtenir un résultat très similaire à la peinture à l’huile. Si vous débutez totalement j’attire votre attention sur le fait que contrairement à l’acrylique qui se dilue à l’eau, vous devez absolument utiliser un diluant adéquat pour l’huile (et surtout pas d’eau).

Retranscription de la vidéo « Peindre un ciel étoilé »

On commence le tutoriel par une toile entièrement noire, que vous pouvez vous procurer déjà noire ou bien que vous pouvez peindre vous-même. Assurez-vous simplement qu’elle soit bien sèche avant de commencer à peindre.

Ryan applique un rose qu’il a dû obtenir en mélangeant du blanc avec un petit peu de rouge. Il ne cherche pas à obtenir tout de suite un effet bien lisse, les coups de pinceaux sont apparents et ce n’est pas gênant dans cette phase de remplissage. On remarquera que sa peinture est très diluée, ce qui a pour effet de la maintenir humide un peu plus longtemps.

Le but est de faire un peu comme une aurore boréale en colorant la partie inférieure du ciel. Le rose n’est pas obligatoire on peut utiliser d’autres couleurs, simplement il faut garder à l’esprit que le ciel va prendre une couleur bleue sur sa partie supérieure. L’endroit où les deux couleurs vont se rencontrer peut alors former une troisième couleur, ce qui n’est pas forcément un défaut mais il est tout de même important de l’avoir en tête (si l’on utilise du jaune par exemple, on va avoir une teinte intermédiaire verte).

La partie supérieure du ciel est faite avec du bleu foncé et des coups de pinceaux plutôt horizontaux. Lorsque tout est peint on voit beaucoup de marques de peintures. Elles sont effacées à l’aide d’un gros pinceau que Ryan tapote sur la peinture fraîche. Il n’y a pas de peinture sur ce pinceau, il n’utilise que celle qui se trouve déjà sur la toile. En faisant ce geste, on obtient un effet moucheté qui rappelle déjà un peu un semblant de ciel étoilé, qui donnera une bonne base pour le rendu final.

On remarquera que la partie la plus inférieure du tableau n’est pas très travaillée, on voit toujours les traits de pinceau car les montagnes viendront tout simplement par dessus. Notons aussi au passage que puisque la peinture est très diluée, on voit le noir de la toile par transparence ce qui contribue à créer l’atmosphère nocturne.

Ensuite on se penche sur le centre de la toile où Ryan crée une constellation en prenant de la peinture acrylique noire sur un petit pinceau. Il trace des lignes épaisses et courtes, verticales les unes sous les autres de façon irrégulière. A l’aide d’un pinceau plus gros il vient ajouter ce même noir en le tapotant sur les deux coins supérieurs du tableau pour créer une ombre qui d’étale vers le bas et sur le côté. Cela va accentuer le côté lumineux de la constellation par contraste avec l’obscurité des bords.

Ryan utilise le bleu foncé du ciel pour venir fondre certaines zones des touches de noir qu’il a posé sur la toile. Il lui ajoute ensuite un peu de blanc pour avoir un bleu plus clair, et il revient ajouter des touches de ce nouveau bleu de façon aléatoire. Il va répéter ce procédé plusieurs fois pour créer une texture hétérogène intéressante. Ce qu’il faut retenir c’est qu’il est nécessaire de prendre son temps pour un résultat optimal, mais aussi que les touches les plus claires doivent être rares afin qu’elles soient bien mises en valeur, le trop étant l’ennemi du bien dans ce cas de figure. A noter, la peinture est peu diluée et il y en a très peu sur son pinceau.

C’est ensuite le moment que vous attendiez tous, celui où l’on va pouvoir s’amuser à faire des projections de peinture ! Ryan utilise un pinceau rond. Cela n’a pas beaucoup d’importance, le tout étant que les poils soient longs et raides car Ryan va les tremper dans de la peinture blanche diluée, puis il va venir exercer une pression sur la base des poils pour les plier. En les relâchant d’un coup, les poils projettent des gouttelettes sur la toile. Il nous recommande de commencer les projections à bonne distance du tableau et se rapprocher au fur et à mesure jusqu’à l’obtention de l’effet souhaité.

A noter, le centre du ciel est la cible des projections car c’est là que les étoiles se voient le mieux.

J’attends vos commentaires avec impatience ! Pour m’en laisser un, remplissez le formulaire en bas de page.

2 Commentaires sur : Comment peindre un ciel étoilé ? [Vidéo]
    • JACKIE
    • 3 mars 2016
    Répondre

    Merci.J’ai bien aimé et cela m’a paru très facile a faire (une fois que je l’ai vu)MERCI

      • CindyBarillet
      • 15 mars 2016
      Répondre

      Merci pour ton message Jacky !

Ecrire un commentaire