[Pastel sec] Les goganes

[Pastel sec] Les goganes

Bonjour à tous !

Aujourd’hui nous partons à la découverte d’une fleur qui aime particulièrement l’Anjou et les prairies humides des bords de la Loire. Il s’agit de la Fritillaire pintade dénommée aussi gogane. C’est la variété la plus connue avec la Fritillaire couronne impériale. Leur nom provient du mot latin fritillus désignant un cornet à dés en référence à leur forme creuse et conique. De plus, la gogane a la particularité de ressembler au plumage tacheté de la pintade.

C’est pendant une séance en plein air avec des bâtonnets de pastels secs qu’elles ont été immortalisées sur le vif ce qui donne l’occasion de vous donner quelques petits conseils pour traiter les fleurs à motifs.

Alors, n’attendez plus pour voyager dans les Pays de la Loire et peindre ces magnifiques fleurs protégées avec vos pastels.

Formation Tendres Pastels : Suivez un programme progressif pour apprendre le pastel sec

Retrouvez-moi pour plus de 10 semaines de cours de pastels en vidéos pour apprendre les bases de cette technique. Pour les personnes qui n’osent pas se lancer, ou qui ont la sensation d’avoir des lacunes qui les empêchent d’explorer pleinement leur créativité.

Apprenez les techniques indispensables pour être capable de créer depuis chez-vous les tableaux dont vous rêvez !

  • 🎬 15 heures de vidéos sur la théorie et la pratique ludique
  • 🎨 Apprendre les bases et acquérir les techniques indispensables au pastel sec
  • 📆 Formation accessible à vie chez vous pour aller à votre rythme
  • 💪 Pour vous faire plaisir et progresser sereinement 🥰

Matériel utilisé :

Cliquer sur les liens pour accéder au matériel :

🎨 Papier pour pastel Pastelmat  

🎨 Bâtonnets Unison  

🎨 Bâtonnets Girault

🎨 Sac Etchr

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter le pastel (avec une démo en bonus).

Photo du pré de goganes :

Différents conseils pour peindre les goganes en plein air 🌞

L’esquisse et les zones d’ombre et de lumière :

Les goganes sont complexes à reproduire car elles sont en trois dimensions et bosselées au niveau de la base des pétales. 

Conseil 1 : Tracer une esquisse avec un bâtonnet fin et plus dur tel que les bâtonnets Girault (à défaut d’en avoir, ils peuvent être remplacés par des crayons). Du fait de leur finesse, ils sont plus précis et maniables que les bâtonnets Unison.

Conseil 2 : Placer les couleurs principales puis les ombres. Les bâtonnets Girault servent à délimiter les pétales et créent des petits liserés lumineux qui donnent du relief. Ensuite, il faut rajouter plus de variations dans les couleurs pour apporter petit à petit de la lumière en faisant attention aux zones décolorées des pétales et aux bosses qui produisent de fortes ombres. Toutes ces subtilités permettent de construire la profondeur et le réalisme. Le rouge très vif placé à l’intérieur des pétales suggère que la lumière émane du centre de la fleur.

Conseil 3 : Peindre le plus proche possible du sujet pour percevoir tous les détails. Cependant, il est aussi nécessaire de pouvoir se reculer pour regarder le tableau dans son ensemble et ainsi conserver une bonne perspective.

Les motifs en damier et le fond :

Les goganes possèdent un motif en damier sur leurs pétales. Il faut donc faire attention à la variation de coloration, de lumière et à leur disposition car chaque fleur est unique.

Conseil 4 : Le plus simple est de peindre le motif en tout dernier quand toutes les zones d’ombre et de lumière sont positionnées.

Conseil 5 : Pour conserver le réalisme, il sera nécessaire de prendre plusieurs couleurs de bâtonnets pour ne pas que l’intégralité des tâches ait la même couleur. Le mieux est de commencer par les tâches les plus sombres et d’aller vers les plus claires. Avec un même bâtonnet vous pouvez repérer toutes les tâches qui correspondent à cette couleur sur l’ensemble de votre composition. Puis vous en prenez un plus clair et ainsi de suite. Il est tout à fait possible de réaliser un mini dégradé sur une même tâche. Le bâtonnet le plus lumineux sera réservé aux dernières tâches pour marquer le relief par des éclats de lumière. 

Conseil 6 : L’utilisation de verts chatoyants permet de créer un fond abstrait qui change l’ambiance du tableau et montre que les fritillaires étaient en pleine nature. Ces verts enlèvent aussi le côté sombre du bleu du papier et illuminent les fleurs.

fritillaires-pastel

Vidéo par Cindy Barillet – Article par Emmanuelle Rollier

S’abonner
Notification pour
guest
9 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chantal

Merci Cindy de m’avoir fait découvrir ces très jolies fleurs qui me font penser à de petites lanternes. Le résultat est vraiment à la hauteur de tes espérances.
Je te trouve très courageuse d’aller en plein air à l’heure où les températures sont encore basses. Bravo à toi

Antoni Marie

Bravo Cindy. C’est très réussi. Le volume des fleurs, la Lumière… ce serait intéressant de publier la photo de votre peinture de l’année dernière pour voir l’évolution. Bien cordialement.
Marie

Maud

Bravo Cindy, j’adore les couleurs de ce tableau, sublimé, la nature me semble plus terne à côté des tons que tu as utilisés, ce fond bleu est vraiment très en harmonie avec le fushia de ces fleurs, on dirait de petites lanternes allumées, tu as bien fait de continuer, c’est magnifique, caresses à ton petit chien, qui fait toujours partie de tes sorties.
C’est toujours un grand plaisir de te regarder peindre, merci !

Carriere

Merci pour cette video

Antoinette

Merci beaucoup Cindy pour cette vidéo dans le vent et le froid (mais ça valait le coup) c’est superbe. Tu as raison d’utiliser les Girault de temps à autre, ils sont formidables…je viens de faire un stage à Montignac et j’ai pu visiter leur superbe boutique…..Amicalement

Envie d'apprendre​ le pastel ? l'aquarelle ?

Inscrivez-vous et recevez gratuitement mes 2 guides pour débuter au pastel sec et à l’aquarelle 🎨 :