Peindre la mer [gouache]

Peindre la mer [gouache]

Bonjour à tous ! 

Nous vous retrouvons pour peindre une des plus belles plages de Corse du Sud, celle de Palombaggia. Plage de sable blanc, pins centenaires, eaux turquoise et peu profondes, roches de porphyres roses font face aux cinq îles Cerbicales classées réserve naturelle pour de nombreux oiseaux marins. Vous l’avez compris cette plage est une petite merveille de la nature.

C’est la gouache qui nous permet de voyager et d’immortaliser ce magnifique décor avec son rendu illustratif frais et captivant ainsi que ses lignes dynamiques rappelant les vagues.

Plongez au cœur de la création de ce petit coin de paradis à travers cette vidéo riche en conseils !

Matériel utilisé :

Cliquez sur le lien pour accéder au matériel !

🖌 Carnet Watercolour book Hahnemuhle format A4

🖌 Pinceau Azur 400RO n°6

🖌 Pinceau Azur 400PL n°10

🎨 Gouache Schmincke Horadam Hélio turquoise

🎨 Gouaches Linel extra fines (Bleu primaire, Bleu outremer, Rouge écarlate sans cadmium, Jaune japonais clair, Noir d’ivoire, Blanc de Titane)

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter à l’aquarelle (avec une démo en bonus).

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter le pastel (avec une démo en bonus).

Photo modèle :

corse-palombaggia

Cette photo extrêmement complexe va être simplifiée en retirant des éléments pour un résultat final épuré et plus impactant. 

La sous-couche :

Aucun détail n’est ajouté à ce stade puisque la sous-couche va être peinte sur l’intégralité du tableau pour avoir une vision simplifiée du résultat final. Les éléments complexes sont ajoutés en dernier au gré des envies.

Le ciel :

Le bleu ciel est obtenu avec le mélange d’outremer, de bleu primaire et de blanc de titane. 

Les montagnes et la plage :

Le gris foncé des montagnes est un mélange de rouge écarlate sans cadmium, d’outremer et de bleu ciel (réalisé au-dessus). Quant à la plage, elle est de couleur gris clair.

La mer en fond :

La base du bleu turquoise est l’Hélio turquoise de Schmincke. Ce sont des pigments très colorés qui n’ont pas un rendu naturel s’ils sont utilisés en l’état. Il vaut mieux diminuer son intensité avec le bleu ciel et rompre sa saturation avec une bonne dose de rouge écarlate sans cadmium. Ensuite l’ajout du blanc permet de créer des variations et donc une surface d’eau hétérogène et plus naturelle.

 

La mer au premier plan :

Pour la partie de la mer la plus transparente, on ajoute au mélange du turquoise encore plus de rouge écarlate avec une touche de jaune clair pour obtenir un gris chaud. L’ajout de blanc et de jaune crée des zones plus claires et donne la sensation de relief de l’eau.

Les rochers orangés et en mer : 

Les rochers du premier plan sont un mélange de rouge écarlate et de bleu avec du blanc car il permet à la fois de diminuer l’intensité et la saturation. 

Les rochers en mer sont créés avec le même mélange qu’au-dessus auquel est ajouté du noir. C’est un marron très sombre que l’on applique d’un seul bloc puisque les détails seront ajoutés à la fin.

 

L'ajout des détails :

Pour donner du volume aux rochers orangés, on peint des ombres mais aussi des parties plus lumineuses. 

Puis, les stries représentées par le sable déposé sur les rochers sont créées avec du beige. L’effet granuleux est obtenu grâce à un pinceau sur lequel est déposé de la peinture blanche et qui va être passé rapidement sur les stries les plus larges.

Au beige créé, on ajoute un peu de bleu pour peindre des rides sur l’eau plus ou moins foncées. C’est une façon simplifiée de communiquer le mouvement de la mer.

Ne pas pas oublier de peindre les ombres des rochers en mer pour bien les ancrer dans le paysage.

Les rochers orangés étant l’intérêt du tableau, il est très intéressant de souligner les crevasses par un orangé foncé qui représentera l’ombre qu’elles provoquent.

C’est avec des petites touches suggérant des cailloux plus foncés dans l’eau ou des petites ombres dans le clapotis que se finit cette gouache. 

gouache-plage

Vidéo par Cindy Barillet – Article par Emmanuelle Rollier

Tags:
,
S’abonner
Notification pour
guest

10 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
TERRIER Dominique

Autant la gouache ne m’inspire pas du tout autant je trouve ton tableau très beau.

FRANCOIS

bonjour j’ai bien aimé la peinture du souvenir de Corse à la gouache. Vous mentionnez 2 pinceaux ronds mais vous avez aussi utilisé 2 brosses. Font-ils partie de la même série?

Stella

Ton tableau est SUPERBE!!!
J’aime l’agencement des couleurs choisies!
Enfin, tu nous donnes vraiment le goût de vouloir apprendre aussi avec les modules sur la gouache que tu nous prépares, avec beaucoup de joie, j’en suis certaine!
Merci pour toutes tes vidéos, qui sont toutes aussi riches, les unes que les autres!

Louisette Bonneau

Super,quel talent,rien n’arrête l’artiste.J’aimerai bien avoir une vidéo pas a pas d’un visage avec les pastels j’ai le livre numérique .Et les cours de pastels ., Merci Cindy

jacques

Magniique
ce doit être aussi jokie à l’huile je suppose
les couleurs sont sublimes

Envie d'apprendre​ le pastel ? l'aquarelle ?

Inscrivez-vous et recevez gratuitement mes 2 guides pour débuter au pastel sec et à l’aquarelle 🎨 :