husky-pastels

Husky Sibérien aux pastels

Bonjour à tous,

Le portrait du jour m’a été commandé par Carole qui souhaitait avoir un tableau aux pastels représentant sa chienne absolument superbe Alaska, Husky sibérien entièrement blanc.

Si vous aimez cette race vous pouvez voir sur mon blog un autre portrait de Husky aux pastels avec le beau Ghost 🙂

Pour Alaska, Carole a opté pour un fondu « marron glacé » avec des touches de bleus pour rappeler les yeux envoûtants de sa belle nordique. Voici les étapes !

J’ai choisi un Pastelmat Sienne proche de la couleur du fond qui est envisagée, et l’esquisse est fait au crayon-pastel blanc. La couleur Sienne me permet d’avoir déjà une petite idée du résultat avec le fond, et de donner des touches d’ocres et de marron glacé dans le pelage d’Alaska pour bien l’inclure dans son arrière-plan.
esquisse husly

La zone de droite est dans la lumière : On voit très peu les détails de poil. Les débutants veulent souvent tout détailler, mais trop de poil tue le poil 😉 Pensez bien qu’une fourrure blanche brille beaucoup à la lumière, les détails disparaissent.

dessiner chien blanc

La zone de gauche est dans l’ombre. Là, on détaille, car la lumière est suffisamment faible pour que l’on distingue bien son pelage. Alaska a un aspect tout doux, j’estompe régulièrement mon dessin pour ajouter du soyeux au poil.  J’utilise des roses, des bruns et des bleus pour lui donner de la consistance.

husky pastel

Le portrait sur fond Sienne est terminé, j’ajuste les derniers détails avant de passer à l’arrière-plan. Vous avez d’autres conseils pour dessiner un chien blanc en vidéo sur mon blog.

husky blanc

Et voici le résultat final :
dessin husky

Matériel utilisé pour ce portrait :

pitt  sennelier  rembrandt   estompe   fixatifbloc pastelmat

3 Commentaires sur : Husky Sibérien aux pastels
    • Léonce
    • 7 août 2015
    Répondre

    Merci pour tous ces conseils que vous partagez sans problème . Je retrouve tout ce que vous démontrez sur le dessin et sur les détails au fur et à mesure de l’avancement de l’œuvre . Mais ça me semble bien difficile de mettre tout cela en pratique .
    Vous n’expliquez pas justement l’éclairage que vous avez déposé entre la dernière photo et le résultat final . Cette luminosité qui change tout et qui donne de la vie du relief au sujet .
    En tout cas le résultat est extraordinaire d’une intensité qui approche du réel . On s’attend à tout moment à la voir bouger ….J’envie votre talent, rien que l’esquisse me pose problème alors le reste ….et pourtant je fais des pastels, des peintures à l’huile mais c’est dans le dessin que réside toute la difficulté . Bravo et merci de transmettre de façon si désintéressée vos trucs et astuces . A très bientôt .

      • CindyBarillet
      • 8 août 2015
      Répondre

      Bonjour Léonce, merci pour ton message plein de soutien 🙂
      En réalité la différence de lumière entre les deux dernières photos ne vient pas de mes retouches mais de l’endroit où le pastel a été photographié.. Les étapes sont photographiées directement sur mon bureau, qui n’est pas très bien éclairé. Pour photographier les versions finales je me rapproche toujours de ma baie vitrée afin que l’on profite de toutes les nuances de lumière de mes portraits. Mais je peux tout de même te conseiller, pour tes réhauts lumineux, d’utiliser des pastels très tendres et couvrants comme les Sennelier.
      Je prévois pour le mois de septembre des vidéos de mes dessins en temps réel à télécharger sur mon site, tu ne manqueras aucune touche de pastel 😉
      Bon week-end à toi !

    • Sébastien
    • 13 août 2015
    Répondre

    C’est magnifique

Ecrire un commentaire