Sans titre 7

Faire une esquisse avec des formes simples

Il existe de nombreuses façon de faire des croquis. Je vous ai montré comment réaliser un croquis à l’aide de la technique du quadrillage dans un article précédent, aujourd’hui je vous montre une méthode qui consiste à simplifier au maximum son sujet pour rendre le croquis le plus basique possible.

Soigner son esquisse est primordial pour avoir un bon résultat. Il est toujours frustrant de faire une belle mise en couleur sur un croquis faux, car l’effet est toujours le même : “quelque chose cloche dans ce tableau“. En réalité, le fait que le sujet soit un peu différent de l’original fait partie du charme d’un tableau fait à la main, mais là où il faut faire très attention c’est à la cohérence du tableau. Est-ce que le sujet est bien structuré, est-ce que les yeux sont bien placés, bien proportionnés ?

Pour cette façon de faire l’esquisse on va oublier les contours et se concentrer sur des formes géométriques simples : Cercles, ovales, triangles, carrés…

Un livre illustre très bien cette technique avec divers exemples, il s’agit de “Dessiner et peindre les animaux sauvages” de Vic Bearcroft. Tout étant simplifiable en formes géométriques, je vous recommande d’attraper un crayon et un carnet de croquis, et de vous exercer sur plein de sujets différents.

Pour ma part je vous fais cette petite démonstration avec le portrait d’un adorable furet. Le tableau en question est à vendre au profit du refuge ASBL Mustela, qui recueille et place les furets abandonnés. Si vous souhaitez l’acquérir, n’hésitez pas à me contacter, il s’agit de 24*30cm dont le prix de vente est fixé à 100€ (pour information, je facture ce type d’œuvres sur commande avec deux sujets et un fond à 180€). La totalité de ce prix est pour l’association, les frais de port sont à ma charge.

N’hésitez pas à visiter la page Facebook ASBL Mustela

Je n’ai pas vérifié très précisément mon croquis, contrairement à mon habitude. Cette esquisse m’a pris infiniment moins de temps que celles de mes commandes (rassurez-vous ce temps a été très largement exploité lors de la loooongue mise en couleurs de tous ces détails); la morphologie des sujets est un peu différente : Les têtes sont plus rondes que sur le modèle notamment.

Mais il est arrivée une chose amusante alors qu’hier soir je mettais en ligne la vignette de la vidéo de la semaine, l’adoptante de ces deux adorables furets m’a laissé un commentaire pour me dire qu’elle avait reconnu ses petits compagnons ! J’avais choisi deux photos sur la page Facebook du refuge sans même savoir que les deux amis étaient partis chez la même personne, mais en tous cas c’est toujours très gratifiant lorsque quelqu’un reconnaît son animal en voyant son portrait. Comme quoi même avec un croquis imparfait, on peut arriver à la ressemblance.

montage

En tous cas j’espère que cette méthode vous a plu et vous a donné envie de vous entraîner. Elle s’applique pour absolument tous les sujets, elle ne prend que quelques minutes et vous permettra d’améliorer votre coup de crayon 🙂

IMG_1270

Matériel utilisé pour ce tutoriel :

pitt    rembrandt   estompe   fixatifbloc pastelmat

18 Commentaires sur : Faire une esquisse avec des formes simples
    • Arlette
    • 3 juin 2016
    Répondre

    Bonjour Cindy, vraiment je préféré dessiner à main levée en pensant aux formes géométriques et je te remercie d’avoir partagé ce pas à pas. En regardant ta démo, j’avais envie de dessiner et j’ai pris un crayon 2B, 4B et pastel blanc et brun. Bon, je constate que le graphite et le pastel ne font pas bon ménage , Même si ce n’est pas heureux, je poste mon dessin.

      • CindyBarillet
      • 8 juin 2016
      Répondre

      Bonjour Arlette,
      Merci pour ton message ! Je crois que ta photo était trop grande car elle n’est pas passée. Mais j’ai bien reçu ton email, c’est super 🙂 Ravie de t’avoir inspirée !

    • luc
    • 4 juin 2016
    Répondre

    Si dans certains cas j’utilise le quadrillage ( ex : portrait , par fidélité à mon sujet ) , j’emploie depuis longtemps la méthode de l’esquisse , qui oblige à observer attentivement son sujet , et donc de mieux se l’approprier . De plus l’interprétation n’en est que plus personnelle . Même si parfois l’esquisse n’est pas bonne dès le départ , pour ma part je la laisse ” reposer ” quelques jours , en prenant le temps de l’analyser . Quitte à l’observer …….à l’envers , ou dans un miroir . Méthode éprouvée par bien des pros , et que je trouve assez efficace . Mais chacun la sienne .
    Merci Cindy pour tous tes conseils , et BONS PASTELS à toutes et à tous !

      • CindyBarillet
      • 8 juin 2016
      Répondre

      Bonjour Luc,

      J’aime également beaucoup la méthode du miroir, qui met tout de suite en avant les défauts de nos croquis. Le fait de mettre sur ordinateur le modèle et le croquis côte à côte est aussi d’une aide précieuse 🙂
      Merci pour ton message !

    • ROUZE Didier
    • 15 décembre 2016
    Répondre

    Chére Cindy Bonjour
    Je vais essayer cette méthode pour dessiner les oiseaux !! J’ai beaucoup de mal à les mettre en situation d’ aprés des photos prises au téléobjectif.
    Je te tiendrais au courant des résultats!!!!!!!!!
    DIDIER

    • Nathalie
    • 22 février 2017
    Répondre

    Bonjour,

    J’ai visualisé les 2 méthodes et en tant que débutante il me semble que celle de l’esquisse me correspondrait mieux. Je vais donc tester et n’hésiterai pas à donner mon ressenti par la suite.
    Merci beaucoup pour tous ces conseils et ce blog fabuleux !
    Nathalie

    • Jackie
    • 26 février 2017
    Répondre

    Merci pour toutes ces explications qui donnent envie de se mettre à l’ouvrage. Je vais tester la méthode du quadrillage…

    • ALINE
    • 7 mars 2017
    Répondre

    Bonjour Cindy , merci pour les explications impeccable, ton chat est hyper beau, moi c’est un épagneul breton qui est à mes côtés en permanence, aveugle et diabétique, il est de plus en plus beau à mes yeux. Je vais essayer une méthode pour faire son portrait, je l’ai fait pour mes autres chiens sans méthode et ma foi réussi mais long, peut être moins long avec une méthode. Encore merci à bientôt. aline.

      • CindyBarillet
      • 27 mars 2017
      Répondre

      Coucou Aline, merci pour ton message ! Plein de caresses à ton épagneul breton qui doit être très attachant. J’espère que tu auras le résultat que tu souhaites pour son portrait !

    • Maryse
    • 18 octobre 2017
    Répondre

    Bonjour et merci CINDY pour ta sympathie et ton généreux partage. Tes conseils me seront précieux. ..Pour commencer je vais m’essayer à l’esquisse géométrique… Je retiens au travers d’une de tes videos qu il faut travailler
    ..travailler…Beaux dessins et belles peintures à tous.

  1. Répondre

    Bonjour Cindy
    Je suis vraiment épater par ton talent et toutes tes explications.
    Merci mille fois !
    Car grâce à toi je vais progresser.
    Bonne et Heureuse année 2018
    Bisous

    PS j’ai une question : Si on a mis du fixateur sur une oeuvre qu’on pensait finie, est ce qu’on peut quand même tenter de la modifier ?

      • CindyBarillet
      • 22 janvier 2018
      Répondre

      Bonjour Soleilvie, merci pour ton commentaire et bienvenue sur mon site ! Bonne année également.
      Tu peux toujours reprendre un pastel sur lequel du fixatif a été appliqué. Selon le papier utilisé, le fixatif est d’ailleurs utile dans le processus de peinture. Voici une vidéo à ce sujet : https://www.artiste-animalier.com/utiliser-fixatif-pour-pastels/

    • Laurence Petit
    • 20 janvier 2018
    Répondre

    J’aime beaucoup le livre de Vic Bearcroft que j’ai depuis plusieurs années déjà, et qui m’a vraiment permis de progresser en dessin animalier. Ça méthode pour réussir les yeux notamment est infaillible !
    Merci pour vos conseils et cours Cindy, je vous suis de près et espère pouvoir dégager plus de temps pour mettre tous vos conseils à profit

    • Laurence Petit
    • 20 janvier 2018
    Répondre

    Je rajoute quand même, au sujet du livre de Vic Bearcroft, que je suis d’accord avec vous Cindy, dans la mesure où pour les aspects peinture, il manque vraiment des explications. Celles qui sont données sont trop succinctes. Par contre, pour apprendre à croquer les animaux ,ce livre est vraiment très bien. Pour le reste, ben… Il y a vos cours, qui sont parfaits !

    • Pecquenard
    • 21 janvier 2018
    Répondre

    Merci beaucoup, hyper intéressant, votre démarche est généreuse. Je vais essayer de faire des esquisses géométriques, je fais toujours à main levée avec des défauts que je corrige au fur et à mesure en y passant pas mal de temps. J’ai pas mal de materiel en pastels et j’ai vu que vous utilisiez des panpastels, je les ai commandé aux USA je les attends avec impatience… Merçi encore, je suis friande de toutes vos infos pour m’améliorer. J’aimerai être capable de faire le portrait de mon cheval, avec une transcription réelle de son regard, de sa robe… Je ne veux pas louper ce rendez vous. A bientôt. Bonne continuation.

      • CindyBarillet
      • 22 janvier 2018
      Répondre

      Bonjour, merci pour votre très gentil commentaire ! Je suis ravie de savoir que vous allez recevoir des PanPastel, j’espère que cela vous plaira. Les chevaux sont des animaux fabuleux, à côtoyer et à dessiner 🙂

    • sergio
    • 14 avril 2018
    Répondre

    bjr Cindy ,et merci pour tes conseils et le partage de ton savoir je suis nouvellement inscrit sur ton blog et vidéo parceque je fait des portraits humains monochromes (fusain sanguine,graphite ) et je veux passer à la couleur et le crayon pastel m’attire bien
    je suis autodidacte le quadrillage est loin derrière moi je m’efforce meme quelquefois de reproduire à partir du portable pour corser en faisant glisser la photo de droite à gauche on arrive à visualiser les droite verticales ça aide ..
    j’ai une petite question en espérant que tu es le temps de répondre pourquoi certains artistes appliquent du vert et vert clair sur le visage de leurs études pour les couvrir de tons couleurs peau ensuite
    merci et bonne continuation

      • CindyBarillet
      • 16 avril 2018
      Répondre

      Bonjour Sergio, pour ceux qui se poseraient la question (car j’ai déjà répondu à Sergio sur YouTube) : Cette technique ancienne s’appelle le verdaccio, elle est surtout utilisée en peinture à l’huile (mélange de noir et mars et d’ocre jaune). Cela me paraît par contre plus compliqué au pastel. A l’huile, on dépose des glacis par-dessus une peinture bien sèche, or au pastel la texture est toujours mouvante. Cela implique certaines contraintes matérielles (usage de pastels durs, couches très fines, main très légère). C’est mon avis personnel, mais je ne pense pas que ce soit plus judicieux que de travailler directement avec des couleurs terre

Ecrire un commentaire