Pastel sec : Le papier Ingres

Pastel sec : Le papier Ingres

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je vous présente le papier Ingres destiné au pastel et techniques sèches. J’ai reçu un bloc de papier Hahnemuhle que j’ai essayé afin de pouvoir vous parler de son utilisation et vous montrer un exemple de processus de peinture.

Vous pourrez voir la démonstration d’une fleur d’orchidée “Cambria”, celle que j’utilise en photo de profil sur le compte Instagram que j’ai dédié à mes plantes (Semer à la Folie).

Comme toujours, la démo de pastel est accompagnée de mes commentaires audio dans lesquels je vous donne mes impressions à propos du papier. Vous pouvez retrouver sous la vidéo l’essentiel de ces commentaires par écrit.

Pour apprendre la technique du pastel sec :

Le papier Ingres est caractérisée par sa texture vergée : Il est parcouru de lignes très fines serrées les unes aux autres, l’empreinte du tamis sur lequel il a été fabriqué.

Le papier que je teste dans cette vidéo fait partie de la gamme The collection de Hahnemuhle, elle est composée de papiers 100% coton fabriqués sur forme ronde (il y a aussi un papier pour croquis et 6 papiers pour aquarelle).

Le bloc 24x30cm contient 9 coloris neutres qui se prêteront à tous types de tableaux. Le papier est extrêmement fin, 100g/m², mais cela ne gêne en rien mon expérience.

Les PanPastel s’étalent dessus avec beaucoup de facilité, les couleurs se fondent sans avoir besoin d’insister le moins du monde. Par rapport au Pastelmat, il abîme beaucoup moins les éponges des outils à PanPastel.

En revanche, je note que les couleurs des PanPastel ne sont pas aussi vives que sur Pastelmat. Avec les bâtonnets c’est différent, on obtient une très belle vivacité, mais celle-ci disparaît dès l’instant où on cherche à les estomper. Les doigts ternissent moins les couleurs que les outils à PanPastel de ce que j’ai pu voir.

Les bâtonnets se superposent sans souci les uns sur les autres (plus ils sont tendres plus c’est facile). Pour les crayons, les Caran d’Ache clairs s’appliquent sur les bâtonnets sans problème. Pour les Faber Castell, c’est niet, ça ne marque pas du tout par-dessus le pastel précédemment déposé. Utiliser un fixatif ne changera rien au schmilblick mis à part empuantir la pièce.

Sur ce papier il est très facile de gommer le pastel avec une simple gomme mie de pain.

Les fondus se font quasiment tous seuls, les couleurs glissent tellement que l’on obtient un résultat d’une douceur fabuleuse sans faire le moindre effort.

Connaissez-vous ce papier ? Qu’en pensez-vous ?

Matériel utilisé pour cette démonstration d’orchidée :

Le papier que j’utilise n’est pas encore disponible au moment de la sortie de cette vidéo.

   unison pitt rembrandt

 

 

CindyBarillet
cindy.barillet@gmail.com
8 Comments
  • Adel Youssef
    Posted at 22:07h, 18 mars Répondre

    Bonjour
    Une question qui vous est posée d’Egypte
    J’ai essayé d’utiliser un fixatif liquide pour un dessin en “soft pastels”
    J’ai du abîmer mon dessin avec mon pinceau plat.
    Je voudrais votre avis
    Merci

    Dr. Adel Youssef
    Psychiatre – Peintre – Graveur

    • CindyBarillet
      Posted at 20:13h, 19 mars Répondre

      Bonjour Adel, je suis désolée je n’ai pas compris ce que vous vouliez savoir 🙁

  • Clo
    Posted at 16:06h, 16 mars Répondre

    bonjour Cindy, je n’ai pas beaucoup de couleurs de pastel étant débutante, pourrais-tu m’indiquer les couleurs dont je peux me servir pour faire une chevelure très blonde et que cela paraisse naturel ? (bâtonnets et crayons).
    Merci

    • CindyBarillet
      Posted at 20:12h, 19 mars Répondre

      Bonjour Clo, non je ne peux malheureusement pas faire cela, cela dépend de trop de choses.. Du modèle, de la lumière, du fond, de ce que tu as déjà utilisé dans le tableau.. Il y a des dizaines et des dizaines de combinaisons possibles, il te faut tester. La seule couleur qui me vient en tête que j’utilise très souvent c’est le 103 de Faber castell 🙂

  • Vivi
    Posted at 19:07h, 13 mars Répondre

    Le rendu au pastels secs sur papier Ingres est moins lumineux que sur le papier pastel mat. Si l’on rajoute de la couleur avec des pan pastel, on arrive à donner de la luminosité. Il faut toutefois fixer l’oeuvre régulièrement, car cela sature assez vite… un peu plus de patience, et le résultat est agréable. C’est une autre façon de travailler, il faut l’assimiler.

    • CindyBarillet
      Posted at 20:07h, 19 mars Répondre

      Bonjour Vivi, merci pour ces précisions ! J’ai déjà vu des tableaux vraiment très lumineux sur ce papier, je pense qu’il faut le coup de main comme tu dis 🙂

  • Johanne Arpin
    Posted at 14:06h, 13 mars Répondre

    Merci beaucoup, super intéressant.

  • CLAIR B
    Posted at 11:12h, 13 mars Répondre

    Pour faire du pastel sec le papier Ingres n’est pas le meilleur car le papier sature très vite au fur et à mesure de l’avancement du travail et de la pose des pastels secs. si on utilise ce papier il faut impérativement fixer son travail. Très belle réalisation cependant à tous.

Post A Comment