Pastel sec : Saules pleureurs

Pastel sec : Saules pleureurs

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je présente une démonstration de pastel sec en plein-air : Les saules pleureurs au bord de l’étang.

Je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de peindre dehors cette année entre ma formation pastel à préparer et les caprices de la météo, mais j’ai quand-même pu me faire plaisir quelques fois et je suis ravie de partager cette séance avec vous 😀

paysages pastel sec

Le paysage au pastel est un domaine passionnant ! Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter mon livre numérique « Paysages naturels au pastel sec : Observer, interpréter, transmettre ». J’y partage tout ce que je sais pour peindre des paysages réalistes et esthétiques.

 

Je me suis installée avec mon Art satchel Etchr (sac pour artistes qui se transforme en chevalet), une feuille de Pastelmat « sienne » format 30x40cm et mon coffret de pastels Unison.

J’ai rapidement tracé les contours de mes saules pleureurs et repéré la bordure de l’étang.

Puis, j’ai créé une sous-couche composée de taches de couleurs, que j’ai estompées avec la tranche de ma main avant de peindre plus précisément les différents éléments.

peindre saule pleureur

Mes conseils de pastel sec :

  • J’ai donné le plus de contrastes au saule de gauche car c’est le point d’intérêt principal du tableau.
  • J’ai mélangé des roses à mes verts pour un rendu plus poétique.
  • Pour suggérer les branches je trace de longues courbes vertes (un trait = une branche).
  • J’ai modifié l’arrière-plan par rapport à ce que je voyais réellement pour le rendre plus simple et plus froid, faisant ressortir les saules pleureurs.
  • Je n’hésite pas à faire dépasser les couleurs du fond sur les couleurs du premier plan pour corriger un contour (le tronc trop large par exemple).
  • Je suis toujours à la recherche de touches de pastels intéressantes pour donner de la texture et du mouvement.

Matériel

J’ai apporté mon matériel de plein-air habituel  :

  • Mon sac Etchr vissé sur un trépied. Il me sert à la fois de sac de transport et de chevalet.
  • Mon coffret de 120 demi-pastels Unison.
  • Une feuille de Pastelmat (ici sienne 30x40cm).

Les vignettes ci-dessous sont cliquables :

unison bloc pastelmat  

 

S’abonner
Notification pour
guest
29 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
sylvie michon

Trés joli et explications toujours bien claires, cela donne envie de s’y mettre de suite ?J’essaierai dés que j’aurai un moment de tranquilité .
merci Cindy

Annick THIERRY

Merci encore Cindy pour ce moment calme au bord de l’eau.
Tu me redonnes l’envie de travailler au pastel sec que j’avais abandonné depuis un bon moment.
Je te suis depuis plusieurs années et je trouve que « ta touche » devient plus libre, plus personnelle. J’espère à mon tour y parvenir…
Grâce à tes explications nettes et détaillées, on peut faire des pas à pas qui permettent de progresser.
Tout ça est très précieux.
A bientôt Cindy
PS : comment va Dexter? J’apprécie beaucoup tes fins de vidéo avec tes chers animaux

Michele

Bravo Cindy pour cette démonstration, ce tableau est très beau. Mon arbre préféré est le pin sylvestre. A très bientôt

Carole Hedayati

Merci Cindy pour cette jolie vidéo, ainsi que pour ton esprit de partage, j’aime beaucoup tes travailles de peinture, bonne continuation et bonne vacances.

EVELYNE CRAVAT

Bonjour cindy, très beau tableau avec ces saules pleureurs magnifiques. Moi les saules pleureurs me font penser à mon enfance, quand on allé se baigner avec mes frères et mes parents dans un coin du cher près de Vierzon ( théniou) , ça remonte loin .Et à chaque fois que je vois un saule pleureur, je pense à cette période avec plaisir ; Très bonnes vacances et j’ai hâte de voir le carnet que tu vas faire. Evelyne

SUZANNE MONNOT

Un sujet que je n’ai jamais abordé car il me paraissait insurmontable. Eh bien à présent, je pourrai m’y essayer. Merci pour ces précieuses démonstrations.

Eric

Merci Cindy ! De partager ce belle endroit tranquille que je trouve magnifique, c’est aussi un bon coin pour la pêche, ton résultat est surprenant les saules pleureurs sont superbes, ton dessin est remarquable, j’aime bien le reflet sur l’eau qui n’est pas si évident à réaliser.

Alors, bonnes vacances en Corse

Johanne

Très belle démonstration de pastel, une fois de plus! Ah oui, quoi de plus majestueux que des saules pleureurs, je les aime beaucoup aussi!
Je te souhaite d’excellentes vacances en Corse, et j’ai très hâte de découvrir ton carnet de voyage à ton retour 🙂

Martine

Merci Cindy pour ce beau pastel, le sujet était très beau.
Moi pas avoir essayé encore, toujours dans mes portraits . Une amie m a offert un chemin traversant un bois et j avais été surprise par tant de tonalité des bleus et rouges sur le sol. Les arbres étaient noirs et le résultat m avait interpellé mais je sais que Valérie avait suivi des cours. Du coup je me suis dit que ça devait être normal bravo

Florence Maille

Coucou Cindy,

MERCI beaucoup pour cette vidéo , moi qui ne connaît que la technique du pastel c’est toujours un plaisir , je regrette qu’il n’y en ai pas plus que l’aquarelle. Mais c’est mon point de vue , il en faut pour tout le monde.

J’espère pouvoir attaquer en décembre tes cours de pastel, car je ne suis qu’une amateur et je veux vite progresser. Je n’ai pas Facebook, ni autre site pour échanger mes tableaux je le regrette vraiment j’aimerai tellement que tu me dises ton avis.

Voilà à très vite

Bonnes vacances

Bises

Florence

Maryse Létourneau

Merci Cindy!
Des saules pleureurs, oui! comme c’est beau et paisible aussi!

Merci pour tes partages de vidéos qui nous donnes toujours le goût du beau!

La musique et les oiseaux qui s’ajoutent à ta vidéo font un bel ensemble pour le calme que ton dessin réflète!

Bonne vacances en Corse et à bientôt pour ton direct de préparation!

Antoni Marie

Bravo Cindy! Tes saules pleureurs me plaisent beaucoup !
Moi j’adore les bouleaux. Je les peins à l’aquarelle.
Merci pour cette vidéo. Bonnes vacances en Corse

Jean-François Rotaga

Jean-François Rotaga,
Je me suis régalé a te voir peindre ses saules pleureurs. Ces arbres sont ,pour moi très difficiles à faire.
J’en veux pour preuve que je m’y suis essayé il y a peu de temps près d’une petite rivière L’Erdre,plus exactement au lieu dit « les Vaux » près de Nord-sur-erdre en loire atlantique.
Le résultat n’est pas nul mais peut mieux faire.
Merci pour ta bonne humeur permanente et tes précieux conseils
Bonnes vacances en Corse et protège toi bien du virus

Nicole Julien

Paysage idyllique; j’adore les saules pleureurs. Aime beaucoup les couleurs vives de ton dessin.

Antoinette DUPONT

Un grand merci pour cette jolie vidéo. J’aime également beaucoup le saule pleureur mais peut-être plus le prunier que j’avais dans mon jardin sous lequel j’aimais me reposer…
Très belles vacances Amicalement

Envie d'apprendre​ le pastel ? l'aquarelle ?

Inscrivez-vous et recevez gratuitement mes 2 guides pour débuter au pastel sec et à l’aquarelle 🎨 :