Pastelmat Blanc : Pourquoi est-il aussi méchant ?

Pastelmat Blanc : Pourquoi est-il aussi méchant ?

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous propose une démonstration de portrait végétal au pastel sec !

Dans les commentaires audio j’ai décidé d’explorer le cas du Pastelmat blanc et de vous donner des pistes si jamais vous aussi vous le trouvez difficile à gérer.

Petit rappel pour ceux qui débarquent dans l’univers du pastel sec, le Pastelmat est un support de chez Clairefontaine qui est dit micro-abrasif. Contrairement à beaucoup de papiers pour pastel, il n’y a pas de grain marqué ou d’effet nid d’abeilles pour capturer le pastel. Le papier se rapproche plutôt d’un papier de verre, mais beaucoup plus doux. Les poussières de pastel sont capturées beaucoup plus précisément et finement qu’avec un papier Ingres par exemple.

On trouve d’autres papiers micro-abrasifs dans le commerce, le Pastel card de Sennelier ou le Mi-teintes TOUCH de Canson. Mais ils sont plus rugueux, ils usent les pastels plus vite. Je trouve les fondus plus aisés sur Pastelmat grâce à sa douceur.

Si le portrait aux pastels est un domaine qui vous intéresse, je pense que vous allez adorer mon livre numérique entièrement dédié à ce thème !

Cliquez ici pour découvrir mon livre numérique

Le Pastelmat blanc : C’est quoi son problème ?

Déjà de base, je n’aime pas peindre sur du blanc en dehors de l’aquarelle. J’aime avoir un ton moyen qui me permette de poser à la fois les clairs et les sombres, cela m’aide à construire mon tableau. Mais, il n’y a pas que cela.

Je trouve que la texture du Pastelmat blanc est différente de celle des autres couleurs Pastelmat. En fait, je trouve que même d’une feuille blanche à l’autre la texture n’est pas la même ! Et pour le cas de ce portrait, j’en ai bien bavé.

Le tracé des lignes fines est difficile pour moi, j’obtiens un rendu sale et tremblotant. Je trouve qu’il nécessite plus de pastel et donc plus de temps de travail. Sur l’intérieur des formes tout va bien, mais sur les contours, là ça se gâte.

Mais pourquoi t’infliger ça, vous demandez-vous peut-être ! Et la réponse est que l’on trouve des feuilles blanches dans ses blocs de couleurs n°2 et 5. Donc si je veux du brun ou du vert, je dois aussi le coltiner le blanc.

Je sais qu’on peut acheter des feuilles de Pastelmat à l’unité, donc potentiellement se contenter d’acheter les couleurs de son choix. Mais ces feuilles sont soit en 24×32 soit en 50×70, ce qui m’oblige à les recouper. Si vous me connaissez un peu vous savez que je suis autant douée pour couper une ligne droite que pour me promener dans une jardinerie sans rien acheter. Du coup, j’achète les blocs. Et je me retrouve avec une pile de Pastelmat blanc et gris clair (même combat) que j’essaie d’écouler avec mes créations personnelles.

Comment améliorer la finesse de son tracé au pastel sec ?

Bon, évidemment les choses sont un peu plus simples avec des crayons-pastels bien taillés. Encore que, ça ne fait pas tout vu la galère avec ce support.

L’épaisseur du pastel déposé a également une importance dans la netteté du rendu : Plus les aspérités du papier sont remplies, plus le crayon glisse, plus le tracé est net. Attention quand-même à ne pas exagérer, sur un papier saturé, le crayon ne marque plus du tout.

On va aussi faire attention aux différences de texture entre les marques mais aussi entre les couleurs : Très souvent les crayons foncés sont grumeleux, les crayons clairs sont crémeux. Je privilégie les crayons clairs pour les contours et pour adoucir une couche inférieure lorsque c’est approprié : Sur les feuilles, souvent j’ai remarqué qu’utiliser un vert clair par endroits lisse considérablement le rendu tout en apportant de la brillance.

Pour m’en sortir avec ce tableau, j’ai beaucoup utilisé mon estompe en papier. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas utilisée aussi fréquemment dans un pastel, mais c’était vraiment la plus adaptée pour affiner mes délimitations.

Comment lisser le PanPastel ?

Dans la plupart des cas le PanPastel est lisse par nature. Certains pigments échappent à cette règle parmi les foncés, mais en général il a une texture crémeuse à souhait qui en fait tout son intérêt. Cependant, j’ai pu constater que sur Pastelmat blanc même les couleurs crèmes sont grumeleuses.

J’ai donc beaucoup utilisé le godet Blender, qui a justement pour effet d’apporter de la couvrance aux autres pigments.

Suggestions de pastels pour le portrait

J’ai profité de cette vidéo pour vous suggérer des couleurs que j’aime employer pour peindre les portraits:

  • Crayons Caran d’ache : Les 4 teintes “chair foncé”: 741, 745, 746, 748
  • PanPastel :
    • Des couleurs très claires :
      • 348 Rouge permanent
      • 388 Rouge oxyde de fer
      • 748 Terre de sienne brûlée
      • 278 Ocre jaune
      • 528 Bleu outremer
    • Des couleurs médianes :
      • 745 Terre de sienne brûlée
      • 785 Terre d’ombre naturelle
    • Couleur foncée :
      • 381 Rouge oxyde de fer

Le matériel utilisé pour ce portrait aux pastels secs :

bloc pastelmat   pitt   unison

CindyBarillet
cindy.barillet@gmail.com
19 Comments
  • GHISLAINE LIMBOUR
    Posted at 11:22h, 19 juin Répondre

    Devant ta démonstration et tes explications, je m’en vais vers un autre monde, j’ai envie de peindre encore et encore, merci pour ton enthousiasme

    • CindyBarillet
      Posted at 12:28h, 20 juin Répondre

      Merci beaucoup Ghislaine ! C’est un joli monde que celui de la peinture 🙂

  • eteloc
    Posted at 18:23h, 07 juin Répondre

    Merci pour cette magnifique dame et tes conseils.toujours interessant et qui aident bien.

  • florence robert
    Posted at 09:22h, 07 juin Répondre

    J’adore toujours autant ce que tu fais, c’est vraiment magnifique. Lorsque je dessine avec les pastels, j’utilise que les couleurs claires et souvent du blanc. Mon problème c’est l’inverse de toi, je n’arrive pas à utiliser les fond de couleur surtout les foncés. Je dois utiliser des couleurs clairs pour illuminer le portrait et ça devient un teint cireux.. Merci à toi pour ta générosité sur les conseils qui me sont précieux. Récemment j’ai vu mon cousin qui trouve que mes portraits sont de plus en plus réaliste comme des photos. Cette évolution je te la dois sincèrement, tu m’a permis de progresser. Tes livres numériques sont bien construit et me sont très utiles.

    • CindyBarillet
      Posted at 11:17h, 08 juin Répondre

      Bonjour Florence, comme quoi nous avons tous des façons différentes d’interpréter le fond, il n’y a pas une méthode parfaite pour tout le monde et nous devons écouter nos affinités 🙂 Merci beaucoup pour ce partage et pour tes très gentils mots au sujet de mes livres numériques, je suis très touchée ! Mais tu dois ton évolution à toi même, c’est bien toi qui tient les pastels et qui a fait les efforts d’apprendre et de pratiquer ! Continue comme ça !

  • Christine Lelorrain
    Posted at 16:21h, 06 juin Répondre

    Bonjour Cindy, après es avoir essayer tout les pastelmat, pour les portraits j utilise surtout le sienne. C est le top, il est constant ! Pour des sujets sombres, l anthracite réponds bien ! Sinon les autres, j ai abandonné, je les trouve difficile a travailler.

    • CindyBarillet
      Posted at 11:14h, 08 juin Répondre

      Bonjour Christine, oui je trouve que cette couleur est très bien pour les portraits ! Elle donne une teinte déjà rosée en plus 🙂

  • Edwige SANDRAL
    Posted at 17:41h, 05 juin Répondre

    J’aime beaucoup tes portraits végétalisés et celui-ci a beaucoup de charme. Tu avais, je crois, parlé de faire un cours avec des pan pastels un portrait, par exemple, me plairait bien, bien sûr je comprends qu’il faille que cela intéresse d’autres artistes…..
    A bientôt Cindy

    • CindyBarillet
      Posted at 18:15h, 05 juin Répondre

      Merci à toi Edwige ! Non le problème n’est pas la demande ce sont les modèles.. Il faut que je lance un appel aux volontaires ! On me réclame aussi depuis longtemps un cours de portraits à l’aquarelle, il faut vraiment que je me penche sur la question dès que j’aurai terminé le cours que je suis en train de préparer !

  • Michele
    Posted at 14:34h, 05 juin Répondre

    personnellement, je passe une couche de pastel d’une couleur claire qui me servira de base pour ma peinture.
    Merci pour cette belle vidéo.

    • CindyBarillet
      Posted at 18:14h, 05 juin Répondre

      Merci pour ce bon conseil Michèle ! J’essaierai la prochaine fois !

  • NANOU
    Posted at 11:26h, 05 juin Répondre

    Bonjour, pour ce papier , je passe du pastel blanc en bâton avant de le travailler ainsi ma deuxième couche glisse mieux . Ne pas prendre en première couche un pastel tendre; Faites un essai vous verrez c’est beaucoup plus facile;

    • CindyBarillet
      Posted at 18:13h, 05 juin Répondre

      Bonjour Nanou, merci pour ce bon conseil ! C’est vrai que j’ai tendance à oublier les règles de base, le dur avant le tendre 🙂

  • Roxane
    Posted at 10:40h, 05 juin Répondre

    Chère Cindy, Je ne pratique pas le pastel, seulement l’aquarelle et les crayons de couleur, mais je regarde systèmatiquement toutes tes vidéos juste pour le plaisir de voir naître tes magnifiques tableaux ! Ça m’inspire énormément !

    Ta persévèrence sur ce papier apparemment si difficile m’a été aussi très utile : quand ce genre de chose m’arrive j’ai tendance à laisser tomber très vite en accusant le papier, la peinture, les pinceaux et le monde entier, mais en voyant le résultat que tu obtiens malgré tout, je me dis que je n’aurai plus jamais d’excuses 🙂

    Bravo et mille merci !

    • CindyBarillet
      Posted at 18:12h, 05 juin Répondre

      Bonjour Roxane, merci beaucoup d’avoir laissé ce commentaire et ce message dans lequel beaucoup se retrouveront ! C’est normal comme réaction, moi aussi j’ai envie de le passer par la fenêtre ce papier LoL ! Mais comme je suis un peu radinasse sur les bords, mon effroi de gaspiller des feuilles onéreuse est plus grand que mon envie de le laisser tomber ^^

  • Antoinette DUPONT RENOUVEL
    Posted at 08:23h, 05 juin Répondre

    Merci pour tous ces conseils et vidéos si intéressantes.

  • Marie-Pierre De Fauw
    Posted at 17:28h, 04 juin Répondre

    comme d’habitude c’est magnifique, lors de ton 1er portrait végétalisé je t’avais dit que ce n’étais pas vraiment ma tasse de thé mais j’avoue que celui là me plaît beaucoup donc bravo à toi et je vois dorénavant d’un autre oeil ces portraits végétalisés amitiés sincères

    • CindyBarillet
      Posted at 18:11h, 05 juin Répondre

      Merci à toi Marie-Pierre !

  • Mireille Pelletier
    Posted at 17:05h, 04 juin Répondre

    Très beau et merci pour les conseils du pastel mat blanc

Post A Comment