Se lancer dans le portrait sur commande

Si vous aimez faire des portraits d’après photos, vous avez certainement déjà eu des demandes de la part de vos proches. Pouvoir leur faire plaisir avec une création si personnelle est un sentiment merveilleux ! Vous créez des œuvres qu’ils auront plaisir à regarder, vous leur offrez votre vision, votre interprétation, et quelque chose qui vient du fond de votre cœur.

Parfois ce sentiment est si agréable que l’on a envie d’aller plus loin. Et si des inconnus aimaient suffisamment votre patte pour vous confier la création des portraits de leurs proches ? Et s’ils l’aimaient tellement, qu’ils étaient prêts à vous payer pour le faire ?

L’idée est séduisante et bon nombre de nouveaux artistes portraitistes se lancent chaque année. Si c’est votre cas, alors que ce soit pour arrondir vos fins de mois ou pour en faire votre métier à temps complet, vous devez éviter les trois erreurs dont je parle dans la vidéo. Pendant que je parle, vous pourrez regarder une démonstration de pastel sec !  Si vous préférez lire, vous trouverez comme toujours l’essentiel par écrit sous la vidéo.

Si vous pratiquez le pastel sec et que le portrait animalier est un domaine qui vous intéresse, vous allez trouver votre bonheur dans le livre numérique que j’ai écrit sur ce thème !

Pas à pas, je vous dévoile tous les secrets que j’utilise au quotidien dans mes portraits sur commande pour donner vie à mes animaux.

Le portrait sur commande : Évitez ces 3 erreurs !

Erreur n°1 : La vente de tableaux non déclarée

Difficile de commencer sur de bonnes bases quand on sait que ce que l’on fait est illégal.

Certes, vous pouvez choisir de vous protéger en évitant toute communication sur vos prestations. Dans ce cas, gardez bien en tête que vous cheval-pastel-secempêchez aussi vos clients de vous trouver.

Ou bien, vous pouvez communiquez sur votre activité malgré tout, en sachant que tout support écrit sur lequel vous reconnaissez proposer vos services de portraitiste fournira ainsi la preuve que vous gagnez de l’argent sans en avoir le droit.

C’est tout de même plus simple de faire les choses dans l’ordre non ? On fait sa première vente, on se déclare, on est libre de communiquer sur notre activité en gardant l’esprit tranquille. Du moins, cela fonctionne de cette façon en France (Voir vidéo : Devenir artiste peintre)

La paperasse vous donne le mal de mer, vous ne supportez pas l’idée de reverser un pourcentage de vos ventes pour avoir le droit d’exercer ? Dans ce cas, le mieux est d’oublier tout simplement. La vente de portraits sur commande n’est pas une finalité, ce n’est pas une consécration, c’est un choix. Il y a de très mauvais professionnels, et de très bons particuliers ! Si l’idée de faire du commerce dans les règles de l’art vous donne des boutons, mieux vaut garder votre passion pour ce qu’elle est : Une passion. Une merveilleuse, épanouissante passion qui continuera à ravir vos proches.

Erreur n°2 : Accepter TOUTES les commandes

cindy barilletVous êtes professionnel, vos premières commandes arrivent, chic ! Mais… Quelque chose vous chiffonne. Vous êtes à la fois très heureux, mais aussi perplexe sur ce que l’on vous demande de faire. Devriez-vous accepter ou pas ?

Le problème lorsqu’on accepte une commande qu’il faudrait poliment refuser, c’est qu’on se met des petits cailloux dans les chaussures. Ben oui, on commence, on a besoin de créer des exemples de commandes qui donnent envie, d’obtenir des clients satisfaits qui vont parler de nous et passer à nouveau chez nous plus tard. Si l’on accepte une commande uniquement pour l’argent ou parce que l’on n’ose pas refuser, on s’expose à :

  • 🙄 Un client déçu qui ne reviendra pas et ne communiquera pas de façon positive à notre égard.
  • 🙄 Un tableau qui mettra en évidence un manque de technique et inspirera la méfiance.
  • 🙄 Une perte de confiance en ses capacités.

Alors amis portraitistes, apprenez à dire NON. Lorsque c’est nécessaire, votre rôle est d’informer votre client que vous ne pouvez pas accepter sa demande parce qu’elle ne correspond pas à ce dont vous avez besoin pour travailler correctement. C’est une marque de professionnalisme !

Trois types de commandes à refuser :

  • ❌ Les commandes basées sur des photos de mauvaise qualité (demandez d’autres photos à votre client ! Faites éventuellement une page sur votre site pour leur expliquer ce dont vous avez besoin, comme celle-ci : Photographier son animal)
  • ❌ Les commandes basées sur un sujet que vous ne maîtrisez pas. Vos clients ne doivent pas être des défis. Vous devez leur proposer des sujets que vous connaissez pour vous assurer que le résultat soit celui qu’ils attendent. Cela signifie que VOUS devez vous lancer des défis, sur vos œuvres personnelles.
  • ❌ Les commandes qui comprennent un nombre de sujets trop important sur le format souhaité. Mieux vaut faire savoir à votre client que s’il ne souhaite pas de grand format, il devrait commander des portraits séparés.

Vous êtes décidé à relever un défi lancé par un client malgré tout ? Dans ce cas, vous devez l’informer de façon très claire que vous allez faire tout votre possible, mais que dans ces conditions il ne doit pas s’attendre à avoir un tableau représentatif de votre travail habituel.

Erreur n°3 : Ne pas demander d’acompte

Les gens sont honnêtes, oui, pour la plupart. Mais croyez-moi, il y a aussi des gens qui ne le sont pas et qui essaieront de profiter de votre travail sans vous payer. Ne pas demander d’acompte, c’est s’exposer à ce risque – Je peux vous dire que c’est très désagréable, et ça l’est moins pour l’argent que pour ce sentiment d’avoir été utilisé par quelqu’un qui ne respecte pas votre travail.

Voici ma façon de faire :

  • 👍 Un client me contacte pour un portrait, je lui explique ce que nous pouvons faire, nous nous mettons d’accord sur la photo de modèle, le format, la technique.
  • 👛 Le client m’envoie un acompte dont le montant dépend de la somme totale de son projet, mais ne descend pas en dessous de 40€.
  • 🎨 Je réalise le tableau et envoie une photo de mon travail à mon client pour qu’il puisse constater que la commande est faite, et me faire part de ses éventuelles demandes de retouches.
  • 👛 Mon client m’envoie le solde du paiement.
  • ✉ Je lui expédie son tableau.

J’espère que cette vidéo et cet article vous auront aidé à mieux comprendre ce métier que j’adore, mais qui nécessite d’éviter quelques écueils pour pouvoir l’exercer dans la joie et l’amour de son travail.

Allez-vous appliquer ces conseils ? Avez-vous décidé d’être plus exigeant sur les commandes que vous prendrez, ou demander un acompte ?

 

A très vite pour un nouveau portrait,

Le matériel utilisé pour ces portraits aux pastels secs :

bloc pastelmat   pitt      fixatif

26 Commentaires sur : Se lancer dans le portrait sur commande
    • Mireille Pelletier
    • 21 janvier 2019
    Répondre

    Bonjour Cindy, est-ce que tu crois réouvrir un jour Le Défi Pastel ?

      • CindyBarillet
      • 22 janvier 2019
      Répondre

      Bonjour Mireille, ce n’est malheureusement pas prévu pour le moment.

    • karine
    • 18 janvier 2019
    Répondre

    Bonjour Cindy merci pour cette vidéo et ce joli portrait. Je pense sérieusement à vendre mes oeuvres mais un peu tôt encore. Et puis je ne connais pas les démarches à faire pour vendre mes réalisations. Je fais également de la couture donc pour vendre des tableaux ou des accessoires ou vêtements que je couds je ne sais pas si je peux me mettre en auto entrepreneurs ? Tu pourras peut être m’ en dire plus !! A bientôt

    • Madile
    • 18 janvier 2019
    Répondre

    Merci Cindy pour vos conseils. Une petite question , comment évaluer le prix de nos réalisations pour des commandes ?
    En fonction du format certe, mais aussi du temps consacré ?
    Ou peut-on trouver des indications à ce sujet ?

    • Hélène
    • 18 janvier 2019
    Répondre

    Bonjour Cindy, il y as quelques mois je n’aurais jamais pensé à vendre mes oeuvres … mais j’ai acheté ton e-book “débuter le pastel sec” et maintenant je commence à avoir confiance en moi quand je dessine, du coup l’idée de faire des commande m’à traversé l’esprit … même si je pense ne pas avoir encore assez d’expérience (ni assez de temps : je suis réflexologie et mes enfants sont jeunes 9 et 6 ans) je mémorise tes conseils judicieux et un très grand merci pour ce que tu m’apporte … chaque semaine tes vidéos me donne envie de continuer à progresser. Du coup je dessine et je progresse …
    PS : sherlock est en progrès aussi !! bravo

      • CindyBarillet
      • 22 janvier 2019
      Répondre

      Bonjour Hélène, un grand merci pour ton commentaire ! Je suis ravie que le livre t’ait permis de gagner confiance en toi et d’approfondir ta passion ! J’espère que tu pourras vite trouver plus de temps pour toi, je sais que ce n’est pas évident mais c’est tellement important 🙂

    • cathy
    • 18 janvier 2019
    Répondre

    Bonjour Cindy,
    Merci pour ces nouveaux conseils avisés … en ce qui me concerne, je reste dans ma sphère familiale et mes amis. J’aimerais bien me professionnaliser mais j’ai peur que celà me coûte plus que ce que ça pourrait me rapporter car j’habite dans une région “isolée” peu propice au commerce et je ne suis pas une pro d’Internet pour arriver à me vendre … mais je n’abandonne pas l’idée (ça me trotte dans la tête) …

    • Johanne
    • 17 janvier 2019
    Répondre

    Bonsoir Cindy, même si je n’envisage pas de réaliser de tableaux sur commande, je trouve tes conseils riches d’enseignement! Il est toujours intéressant d’apprendre des personnes qui ont du vécu et de l’expérience. Donc, merci pour cette vidéo !
    Et un grand bravo à Sherlock qui est, j’en suis sûre un excellent élève ! …

    • isabelle
    • 17 janvier 2019
    Répondre

    Bravo pour ces portraits!!!

  1. Bonjour Cindy et grand merci pour tes conseils. j’ai réalisé 2 fois des commandes sans demander d’acompte (sans soucis heureusement) mais une question: lorsqu’on doit envoyer l’oeuvre, faut-t’il demander le solde avant de faire l’envoi ou faire l’envoi et attendre le règlement ensuite ? je me suis toujours posé la question, que d’autres personnes peuvent également se poser. Merci pour ton retour.

      • CindyBarillet
      • 22 janvier 2019
      Répondre

      Bonjour Antoinette, j’ai détaillé ma façon de faire dans l’article, je n’envoie rien tant que le tableau n’est pas soldé 🙂

    • Micheline Degeyter
    • 17 janvier 2019
    Répondre

    Bonjour Cindy,
    Même si je n’ai pas l’intention pour le moment de vendre mes peintures, les faisant plutôt pour le plaisir et éventuellement pour les offrir, je trouve tes conseils très judicieux.

    Pour ton double portrait réalisé pendant tes commentaires, (qui est vraiment très chouette) je trouve intéressant la façon dont tu travailles, car moi aussi je “pastellise” à plusieurs endroits au cours de ma peinture et revient fréquemment pour dessiner les détails.
    Je vois souvent des peintres terminer, presque jusqu’au dernier détail, le sujet au fur et à mesure de la progression!
    Chacun sa méthode, bien évidemment…
    Merci pour tes précieux conseils, c’est toujours un plaisir de te suivre !
    Micheline

      • CindyBarillet
      • 22 janvier 2019
      Répondre

      Bonjour Micheline, merci pour ton commentaire ! J’ai longtemps travaillé petite zone après petite zone, c’est agréable aussi. Aujourd’hui je me sens un peu plus libre en faisant couche par couche sur l’ensemble du tableau 🙂

    • Maya
    • 17 janvier 2019
    Répondre

    Merci Cindy pour ces conseils ! Je suis aussi portraitiste animalière, et je demande un acompte à chaque fois.
    Dans le cas où le client paye l’acompte mais change d’avis une fois le tableau terminé, j’ai bien compris qu’il faut garder l’acompte.
    Mais je culpabiliserai quand même si ça m’arrivait…
    T’est-il déjà arrivé de devoir expliquer au client qui s’est rétracté que tu gardais l’acompte ?
    Comment le faire comprendre sans avoir de problèmes ?

      • CindyBarillet
      • 17 janvier 2019
      Répondre

      Bonjour Maya, il n’y a aucune raison pour que cela arrive. Si tu ne cherches pas à brader tes tableaux pour attirer les personnes qui ne veulent pas investir d’argent dans un portrait, alors tes clients viennent vers toi pour TON travail personnel, et ils seront ravis d’avoir ce pour quoi ils ont payé ! Mais c’est aussi pour cela qu’il ne faut pas accepter toutes les commandes, certaines doivent être refusées.
      Pour ma part je propose toujours de faire des retouches si le client le souhaite, mais ça ne doit pas aller plus loin.

        • Maya
        • 17 janvier 2019
        Répondre

        Merci pour ta réponse !
        Oui, pour l’instant je n’ai pas eu le cas de quelqu’un qui change d’avis, mais c’est quand même quelque chose que je redoute un peu.
        On ne va pas d’angoisser pour rien non plus, hein !

        Merci d’être aussi accessible, je te suis depuis un petit bout de temps et c’est appréciable !
        Bonne continuation Cindy, tu as beaucoup de talent !

    • Colette
    • 17 janvier 2019
    Répondre

    Merci pour les conseils à bientôt.

    • Bernadette
    • 17 janvier 2019
    Répondre

    Bonjour Cindy,
    Merci pour tous ces conseils avisés. Même si je ne réalise pas de portrait sur commande, il est intéressant de connaître ta démarche. Pour ma part, je ne comprendrai jamais la mauvaise foi et la malhonnêteté de certaines personnes.
    En tous les cas, toutes mes félicitations pour la réalisation de ces magnifiques portraits que tu exécutes tout en nous parlant. Ce pourrait être une superbe idée d’un nouveau cours vidéo aux pastels secs d’ailleurs ?! qu’en penses-tu ?
    Ton petit chien est vraiment merveilleux, je l’aime beaucoup..ainsi que Dexter. Alors une caresse à chacun d’eux et un gros bisou à toi. A très bientôt

      • CindyBarillet
      • 17 janvier 2019
      Répondre

      Bonjour Bernadette, merci pour tes compliments. Ces portraits ont été recréés à partir de photos anciennes et je m’assure toujours d’avoir des clichés de top qualité pour mes cours de pastel. Mais bonne nouvelle je suis en plein montage du prochain cours, prévu pour février 🙂

    • Mireille Pelletier
    • 17 janvier 2019
    Répondre

    Merci, pour la démonstration et les bon conseils. Je ne suis pas encore rendue a l’étape de vendre mes portraits. J’ai encore beaucoup a apprendre. Mais je gardes cette fiche pour le jour ou je me lancerai. Je te félicites pour tes articles. Ils sont tous très intéressants et enrichissants.

      • CindyBarillet
      • 17 janvier 2019
      Répondre

      Merci beaucoup Mireille je suis très heureuse que mes articles te plaisent !

    • MARECHAL
    • 17 janvier 2019
    Répondre

    Bravo pour la démonstration et les conseils ! Merci à vous. Amicalement. Josiane.

  2. Répondre

    Bonjour je suis peintre animalière depuis longtemps (peinture à l’huile) et j’étais inscrite à la maison des artistes mais maintenant je n’y suis plus. est ce que en auto entrepreneur on peu vendre des toiles? merci d’avance pour votre réponse

      • CindyBarillet
      • 17 janvier 2019
      Répondre

      Bonjour Vanessa, c’est faisable (personne ne vous empêchera d’ouvrir votre auto-entreprise et de déclarer les ventes de vos tableaux) MAIS c’est interdit malheureusement, la maison des artistes a le monopole légal des œuvres d’art. Les artistes qui vendent leurs œuvres en tant qu’auto-entrepreneurs en France ne sont pas à l’abri de représailles fiscales.

Ecrire un commentaire