Tutoriel gouache : Oiseau sur papier noir

Tutoriel gouache : Oiseau sur papier noir

Bonjour à tous !

Nous nous retrouvons pour un nouveau tutoriel de gouache One Stroke sur papier noir. Cette fois-ci c’est un oiseau au plumage flamboyant qui est à l’honneur. Le Quetzal resplendissant possède un vert électrique de la tête jusqu’au bout des plumes de la queue avec des reflets turquoises métallisés et son abdomen se pare de rouge rubis. Ses plumes iridescentes changent de teintes selon l’intensité lumineuse perturbant la vision de ses prédateurs. Il vit en Amérique Centrale, principalement au Costa Rica qui joue un grand rôle dans sa conservation. C’est un oiseau très discret qui vit en altitude dans la haute canopée et qui se nourrit d’avocats.

Pour créer subtilement les jolis reflets des plumes, la technique du One stroke est appropriée car elle va faciliter une belle transition toute douce entre les trois couleurs utilisées. Le mélange se fera tout seul sur le papier.

N’hésitez plus et prenez vos pinceaux et gouaches pour expérimenter cette technique ludique et enrichissante pour votre créativité !

Oiseau à la gouache One stroke

Matériel utilisé et source d'inspiration :

Cliquez sur les liens pour accéder directement aux pages !

Page du photographe : 📸 Jeffrey Patrick Karnes

🖌 Papier Paint’On noir Clairefontaine format A4

🖌 Pinceaux Azur (Pas encore disponibles en avril 2022) Rond série 400RO n°10 et 4 Usé Bombé série 401UB n°1

🖌 Pinceau Mop Silver série 8819S taille 3/8

🎨 Gouache Linel extra-fine (Blanc de Titane, Rouge de cadmium écarlate, Rouge primaire, Jaune japonais clair, Noir, Bleu primaire)

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter à l’aquarelle (avec une démo en bonus).

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter le pastel (avec une démo en bonus).

L'esquisse :

esquisse-gouache

Plumes du corps et de la queue :

À noter : Les plumes ventrales ne sont pas réalisées au One stroke mais avec un rouge nuancé avec du noir pour l’ombre.

Création du plumage vert🟢: Bleu primaire + Jaune japonais clair et pinceaux ronds pour imiter la forme d’une plume.

Les deux couleurs ont été chargées sur le pinceau et se sont mélangées directement en le passant sur le papier. Il est possible de varier l’ordre : bleu🔵+ jaune🟡 ou jaune🟡+ bleu🔵. Pour la partie lumineuse, c’est la triple charge qui a été choisie en ajoutant du blanc sur la pointe. Vous pouvez choisir : jaune🟡+ bleu 🔵+ blanc ou bleu🔵+ jaune🟡+ blanc. Plus il y aura de blanc plus la plume apparaîtra lumineuse. 

Le dégradé de couleurs qui se crée permet de mimer facilement les reflets iridescents du Quetzal. 

Conseil : Pensez à commencer par les plumes qui se trouvent en dessous pour pouvoir créer du relief.

Pour les plumes de la queue qui s’avèrent être assez longues, le pinceau va se décharger plus rapidement et une granulation noire sera visible vers la base de la plume. Si vous aimez cet effet vous pouvez le conserver. En revanche, si vous préférez un rendu plus lisse il faudra soit repartir du bout de la plume soit de la partie supérieure car si vous recommencez du milieu la reprise sera marquée par du blanc et la plume séparée en deux parties. 

Plumes de la tête :

Avec l’aide d’un pinceau très fin vous pouvez refaire exactement le même procédé de charge que pour les plumes du corps. 

Préférez commencer par les plumes de l’extérieur et rapprochez-vous de plus en plus de l’œil pour donner un effet de superposition.

Si vous ne souhaitez pas détailler plumes par plumes vous pouvez prendre un plus gros pinceau et réaliser des aplats de couleurs et ensuite peindre quelques petites plumes pour suggérer que c’est une zone plumeuse. 

Le bec a été réalisé avec du jaune et du rouge tandis que l’œil a été peint au noir profond réhaussé de touches de blanc.

Enfin, l’ensemble des plumes de la tête a été adouci avec un glacis puis en floutant les transitions entre les plumes pour avoir des séparations de valeurs plus progressives et donc plus naturelles. 

Plumes sous la queue et branche de mousse :

Les plumes sont peintes avec un brun grisâtre fabriqué avec un peu de noir⚫+ un peu de rouge🔴+ un peu de vert🟢.

Cette couleur est chargée sur le pinceau puis on vient tremper sa pointe dans du blanc.

La branche est créée avec les deux mêmes couleurs. Si vous devez effectuer une reprise au cours de la branche et que vous vous retrouvez avec un point blanc. Prenez un pinceau humidifié ou encore chargé et lissez la zone pour que le point disparaisse.

L’effet de la mousse a été réalisé au blanc de Titane avec un pinceau mop brush. Mais il est tout à fait possible d’utiliser une éponge ou tout autre objet pouvant reproduire une texture de mousse. 

N’hésitez pas à insister sur la zone où se situe les pattes pour que l’on comprenne qu’elles sont cachées derrière celle-ci. 

oiseau-gouache

Vidéo par Cindy Barillet – Article par Emmanuelle Rollier

Tags:
,
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jade

Bonjour cindy, cet oiseaux est vraiment magnifique.
J’ai queque question à te poser:
Je debute au pastel, a ton avis dois je commencer en utilisant des battonet ou des crayon pastel ?
Comment tu conserve tes tablaux a la gouache et à l’aquarelle ?
Et pour finir, tu pourrais faire une video sur debuter à l’huile ?

Desolé pour toute ses question

Escande Liliane

Je trouve que c’est très beau, les couleurs et la texture aussi, j’ai adoré. ❤

Stella May

Très beau sujet, le Quetzal resplendissant!!!
As-tu eu la possibilité d’en voir un lors de ton voyage au Costa Rica?

Envie d'apprendre​ le pastel ? l'aquarelle ?

Inscrivez-vous et recevez gratuitement mes 2 guides pour débuter au pastel sec et à l’aquarelle 🎨 :