[One stroke] Branche de fleurs roses

fleurs one stroke

[One stroke] Branche de fleurs roses

Bonjour à tous !

Les cerisiers du Japon sont connus pour leur floraison rosée et abondante. D’ailleurs, dans leur pays d’origine, c’est l’événement tant attendu du début du printemps. Les parcs deviennent de vraies peintures vivantes grâce aux cerisiers qui se parent de milliers de fleurs. Les personnes s’y promènent et les admirent. Ce phénomène se nomme « Hanami » qui signifie simplement « contempler les fleurs ».

Cette peinture à la gouache représentant une petite branche avec ses quelques fleurs resplendissantes est l’occasion d’utiliser la technique du One stroke ( signifiant : un coup de pinceau) couplée à celle du dotting (stylet dont la pointe se termine par une boule et très répandu dans l’art du Mandala).

Si vous n’avez jamais pratiqué ces techniques, prenez vos pinceaux et vos gouaches et suivez nos conseils pour peindre une jolie illustration de fleurs de cerisiers simplifiées et lumineuses sur fond de papier noir.

Matériel utilisé :

Retrouvez tout le matériel en cliquant dessus :

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter à l’aquarelle (avec une démo en bonus).

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter le pastel (avec une démo en bonus).

Étape 1 : Les branches et les feuilles

Rappel : La gouache est un médium opaque. Il est alors plus judicieux et facile de commencer par les éléments les plus en arrière-plan. Les fleurs couvriront donc sans soucis les branches et les feuilles déjà peintes.

Les branches sont réalisées en mélangeant de la gouache Terre d’Ombre naturelle avec du blanc créant ainsi une variation qui rappelle l’écorce de l’arbre. Il est possible  d’utiliser la technique du One stroke selon vos goûts.

Astuce : Pour l’esquisse sur papier noir, vous pouvez prendre un crayon pastel blanc. Celui-ci sera soit dissout par la gouache soit très facilement gommable quand la peinture est bien sèche. 

Les feuilles sont peintes en One stroke avec un mélange de rouge de Cadmium écarlate agrémenté d’un peu de rouge primaire. Le pinceau est d’abord trempé dans ce mélange puis seulement la pointe est imbibée de blanc pour que celui-ci se retrouve sur la bordure des feuilles et contraste avec le noir du papier.

Étape 2 : Les pétales

Rappel : Si vous débutez dans la technique du One stroke nous vous conseillons de visionner la vidéo ou de lire l’article des crocus en cliquant sur : Tutoriel One stroke gouache. Tous les détails pour réussir cette technique y sont réunis. 

Pour repérer l’emplacement des fleurs, il suffit de dessiner un rond pour le cœur et des traits représentant la nervure centrale (photo du dessus). N’oubliez pas de les positionner différemment (légèrement tournées, de profil…) pour apporter plus de tridimensionnalité à votre peinture. 

Les pétales ont plusieurs nuances de rose rompant ainsi la monotonie visuelle et suggérant que certaines fleurs peuvent être plus anciennes, plus lumineuses, plus ombragées par exemple. Le procédé est exactement le même que pour les feuilles : le pinceau sera déjà trempé dans le mélange de rose puis dans la peinture blanche. La peinture est appliquée en commençant par l’extrémité des pétales.

Étape 3 : Le cœur et les étamines

Ce sera le rouge primaire mélangé à une touche de rouge de Cadmium écarlate qui délimitera en forme de couronne le cœur des fleurs.

Grâce à un pinceau très fin, une partie des étamines est peinte avec le même mélange alors que l’autre partie est réalisée avec un mélange de Blanc de Titane et de Jaune Japonais. Elles sont disposées de façon à ressortir par rapport aux pétales du dessous. 

Enfin, l’anthère (protubérance finale de l’étamine) est créée avec un stylet dotter. Quand il est bien chargé en peinture les ronds sont plus gros et plus il se déchargera plus les ronds seront petits.

Étape 4 : Finitions

Pour redéfinir le cœur des fleurs, il aurait été possible d’utiliser un dotter plus gros. La couleur noire n’est pas utilisée pure car c’est une couleur trop froide et contrastante par rapport à nos pétales rosés. La couleur rouge a donc été privilégiée pour réchauffer la peinture noire.

Attention à bien tenir compte de la perspective pour peindre le cœur des fleurs qui sont tournées.

Pour apporter la touche finale à cette peinture, un point jaune représentant le pistil est appliqué au centre.

Vidéo par Cindy Barillet – Article par Emmanuelle Rollier 

Tags:
,
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Stella May

Wow Cindy!

Je trouve cela très beau!!! les mélanges de couleurs.
Je pense que tu vas avoir plein de Fans pour tes prochains modules pour la Gouache!
Une vraie thérapie, en plus!!

Maud

C’est magnifique Cindy, moi qui n’aime pas peindre avec de la gouache basique, que je trouve collante, j’ai pris note de la marque Linel, qui me semble parfaite, j’ai mm essayé de fluidifier ma gouache avec de la gomme arabique, et je n’ai pas vu de changement majeur, qu’en penses tu ?
Ce principe d’utiliser deux couleurs est magique, je l’ai essayé avec de l’acrylique, çà marche bien aussi, bonne continuation et merci pour cette vidéo reposante avec une musique tout aussi relaxante, bravo.

Monique REVEIL

Bonjour Cindy. Je trouve cette vidéo très instructive. En ce moment je n’ai pas beaucoup de temps pour expérimenter mais je le ferai bientôt.
Je pense que je m’inscrirais à ta prochaine formation sur le thème de la gouache mais je te remercie déjà de nous faire découvrir la technique du one stroke.
Je suis preneuse des vidéos que tu voudras bien publier à ce sujet.
Si tu as déjà commencé à réfléchir à la formation, est-il possible de savoir par avance quelle marque de peinture tu comptes utiliser afin que l’on puisse commencer à s’équiper ?
Merci d’avance.

Envie d'apprendre​ le pastel ? l'aquarelle ?

Inscrivez-vous et recevez gratuitement mes 2 guides pour débuter au pastel sec et à l’aquarelle 🎨 :