Coquelicots au pastel

Coquelicots au pastel

Bonjour à tous ! C’est une nouvelle séance de pastel en plein-air que je vous propose aujourd’hui. Eh oui au moment où je publie cette vidéo la chaleur caniculaire est rédhibitoire, mais il n’empêche que j’ai bien l’intention de profiter de toutes les journées plus agréables de la saison (et il y en aura encore !) pour peindre dehors.

Pour patienter pendant que le blé dore (sujet du prochain tableau en plein air)(il était temps de le peindre car j’ai saoulé absolument tout mon entourage avec ma fixation sur le blé depuis des semaines)  je me suis laissée tenter par une poignée de coquelicots qui poussaient au bord du champ. J’adore le rouge écarlate de cette fleur, qui la rend si puissante par sa couleur tout en semblant si fragile sur sa tige fine et vacillante.

Comme toujours, vous trouverez ci-dessous la vidéo de démonstration, puis le contenu à retenir par écrit.

coquelicots pastels secs

Coquelicots

Vous débutez le pastel sec ? Alors, peindre tout de suite en plein air peut être intimidant et compliqué. Je vous propose un cours spécial débutants pour peindre des coquelicots d’après photo en utilisant les bâtonnets et les crayons pastels. Suivez-moi pas à pas en temps réel !

 

Démo : Coquelicots au pastel

📌 Le papier pour pastel

🌸 Les pastels Unison sont des pastels tendres. Ils se superposent à merveille, pour peu que le papier utilisé soit au moins micro-abrasif.

🌸 Un papier abrasif est un papier qui accroche. On peut qualifier le Pastel card (Sennelier) d’abrasif car il  s’approche du papier de verre, il est très râpeux. Le Pastelmat que j’utilise (Clairefontaine) est micro-abrasif, il retient le pastel mais il est plus doux au toucher. Le mi-teintes Touch de Canson est entre les deux, mais je le placerai plutôt côté abrasif.

🌸 A l’inverse, le Canson mi-teintes classique, le papier ingres, le Murano ne font pas partie de cette catégorie. Ils sont alvéolés, ce sont ces aspérités qui retiennent le pastel. Ils font des tableaux plus stylisés (quadrillés), nécessitent un fixatif pour superposer les couleurs.

📌 Faire vibrer le rouge

J’ai rarement l’occasion de travailler le rouge, mais c’est une couleur passionnante. Elle est ingrate, car une fois qu’on a bien sué pour faire son tableau, elle se photographie très mal. Mais qu’est-ce qu’elle éclate sur le tableau ! Voici quelques conseils pour faire vibrer vos rouges.

  • 🌸 Utiliser plusieurs rouges est une façon de les faire varier pour créer du relief. C’est la méthode la plus basique.
  • 🌸 Utiliser des couleurs différentes permet d’enrichir son rouge de façon plus créative et plus intéressante pour l’œil :
    • 🌺 Pour l’ombrer : Bleu, violet, marron, vert (sa complémentaire)…
    • 🌺 Pour l’illuminer : Orange, rose, jaune, beige….
    • 🌺 Rouge et vert son complémentaires, le contraste entre les deux peut être saisissant ou dérangeant : Attention aux dosages, attention aux valeurs choisies. Il est prudent d’éviter le rouge éclatant à côté d’un vert éclatant, en revanche un vert sombre et désaturé exaltera l’éclat d’un rouge vif et inversement.

📌 Peindre les fleurs sur le motif

Les plans rapprochés des fleurs sont très intéressants à peindre sur le motif (c’est à dire d’après nature et non d’après photo). Rien de tel pour booster sa technique, car la vision en 3D de son sujet est excellente pour notre pratique artistique. Mais, cela implique quelques précautions :

  • 🌸 Dans la nature, le soleil tourne et les ombres bougent. Souvent, on se rend compte que nos ombres dessinées ne correspondent plus à celles de notre sujet. Pas de panique ! Personne ne va venir derrière votre épaule vous le reprocher. Le fait que les ombres bougent et que vous les suiviez en fonction de l’avancement de votre tableau, c’est ce qui crée la vie dans celui-ci. C’est ce qui fait toute la singularité d’une image créée à la main par rapport à une photo, et c’est aussi ce qui différencie le tableau d’après photo du tableau d’après nature.
  • 🌸 Les fleurs sont vivantes. Vous pensiez qu’elles garderaient la pose ? Vous serez surpris de voir à quel point elles peuvent être indisciplinées, à profiter de chaque instant où vous regardez votre dessin pour s’épanouir un peu plus. Alors, ne leur en tenez pas rigueur, lâchez prise sur votre esquisse, adaptez-vous. Là encore, personne ne va venir vous ennuyer pour cela.

Matériel utilisé dans cette vidéo de pastel en plein air

unison bloc pastelmat

CindyBarillet
cindy.barillet@gmail.com
40 Commentaires
  • Solène
    Posted at 18:54h, 07 septembre Répondre

    Coucou Cindy ! Je me suis procuré le coffret de 60 demis pastel Rembrandt et je veux faire mon propre nuancier, mais les couleurs poser sur ma feuille et les couleurs du nuancier déjà proposer dans le coffret ne correspondent pas.. ou du moins ce n’est pas dans l’ordre. Comment fais tu dans se cas là si ça t’es déjà arrivé ?

    • CindyBarillet
      Posted at 11:42h, 09 septembre Répondre

      Bonjour Solène, ce sont certainement les bonnes couleurs sur le nuancier du coffret, mais pas forcément dans le bon ordre. Du coup c’est un petit casse-tête à résoudre si tu en as la patience, mais à part ça il n’y a pas trop de solution malheureusement :/

  • Jean
    Posted at 18:15h, 14 juillet Répondre

    Bonjour Cindy,

    J’ai un problème avec le papier que j’utilise : “Papier couleurs assorties Ingres pastel de Clairefontaine, 130g”
    Je n’arrive pas à obtenir des fonds unis. Le papier est légèrement granuleux. Même en insistant pour remplir le fond des creux ou en estompant, il reste toujours la couleur du papier qui ressort à partir du fond du grain.
    Comment puis-je corriger cela?

    • CindyBarillet
      Posted at 17:45h, 22 juillet Répondre

      Bonjour Jean, c’est la caractéristique de ce type de papier et c’est ce que recherchent les pastellistes qui le choisissent. Vous pourriez essayer d’utiliser un fixatif et de repasser une autre couche, mais n’hésitez pas à en tester d’autres si ce rendu ne vous convient pas.

  • Betty
    Posted at 18:41h, 01 juillet Répondre

    Merci pour cette demo les coquelicots sont plus vrais que dans la nature .. il n’y en a de moins en moins

    • CindyBarillet
      Posted at 11:25h, 03 juillet Répondre

      Merci à toi ! Ici en Anjou on en trouve beaucoup, mais ils sont parsemés et forment rarement des champs entiers comme on peut en croiser dans le sud de la France chez mes parents – C’est vraiment magnifique à voir !

  • TERRANOVA GRIMA
    Posted at 17:47h, 30 juin Répondre

    Bonjour Cindy, c’est la première de vos vidéos que je visionne, je me suis régalée de vous entendre, votre voix et claire et vos commentaires bien expliqués et argumentés. Votre démo est superbe. J’essaierai de vous voir d’autres fois.. Bien à vous. Annie.

    • CindyBarillet
      Posted at 11:24h, 03 juillet Répondre

      Bonjour Annie, merci d’avoir visionné cette vidéo et bienvenue sur mon blog ! J’espère que vous y trouverez beaucoup d’inspiration et de bonnes astuces pour votre art 🙂

  • CHAMEROY Jaky
    Posted at 15:41h, 30 juin Répondre

    Coucou Cindy,
    Quel plaisir de voir enfin des coquelicots dans les champs de blé, ou les bords de routes.
    Bravo et merci pour cette démonstration, très réaliste la façon dont tu as saisi toute le gamme de rouges de cette fleurs, sans parler des épis de blé.
    C’est avec beaucoup d’attention que je regarde tes vidéos, sur la façon dont tu utilises tes pastels.
    A très bientôt de te lire et de te regarder peindre.
    Jaky

    • CindyBarillet
      Posted at 11:23h, 03 juillet Répondre

      Bonjour Jaky, merci pour tes gentils encouragements, ton commentaire m’a fait très plaisir !

  • moisan
    Posted at 10:08h, 30 juin Répondre

    merci Cindy pour ta démo sur les coquelicots.( autour de chez moi pas de coquelicots! ça traite à mort!). J’aurais mis un tout petit peu de noir au coeur de la fleur, aurais eu raison? peut etre ne faut il pas employer le noir dans un tableau de fleurs? à bientot pour une autre démo. bises. Nadia

    • CindyBarillet
      Posted at 11:22h, 03 juillet Répondre

      Bonjour Nadia, cela dépend des goûts de chacun, personnellement je n’en utilise pas pour les tableaux de fleurs ni pour ceux de paysage. Mais j’en utilise dans mes portraits animaliers 🙂

  • Lydia Rodier
    Posted at 14:18h, 29 juin Répondre

    bonjour Cindy !! Comme à toutes des démos, je prends beaucoup de plaisir ! Merci encore !!

    • CindyBarillet
      Posted at 11:21h, 03 juillet Répondre

      Merci beaucoup Lydia!

  • Claire Richard
    Posted at 05:39h, 29 juin Répondre

    Vraiment magnifique! Tu es si habile et tu as la nature dans ta cour. J’apprécie tes commentaires mais je n’ai jamais fait de pastel. Dans mon matériel, j’ai des pastels semi soft de Demco. J’ai utilisé quelques bâtons à diverses reprises mais jamais pour faire un tableau. J’aimerais ben recevoir ton guide du matériel gratuit et la vidéo. Tu m’as déjà fait parvenir le tout mais un problème avec mon ordinateur fait que je n’ai jamais pu voir ton guide. Je te remercie à l’avance.

    • CindyBarillet
      Posted at 11:21h, 03 juillet Répondre

      Merci Claire ! Je viens de t’envoyer le guide 🙂

  • Patricia
    Posted at 20:29h, 28 juin Répondre

    Je trouve tes coquelicots magnifiques, j’ai envie de les cueillir pour en faire un joli bouquet !
    merci pour tous tes pas à pas que tu nous partages….. c’est vraiment intéressant quand on apprend !!!
    à bientôt pour une autre vidéo,
    Patricia de la Réunion

    • CindyBarillet
      Posted at 11:20h, 03 juillet Répondre

      Hello Patricia, merci beaucoup ! Je suis très contente que les pas à pas te plaisent 🙂

  • Roger Fincoeur
    Posted at 14:16h, 28 juin Répondre

    Comme toujours sublime courage pur la chaleur , j’ai plus de chance ici au bord de la mer il y a du vent hélas aussi cela ne dure jamais très longtemps .Amitiés Roger

    • CindyBarillet
      Posted at 11:19h, 03 juillet Répondre

      Merci Roger ! On respire beaucoup mieux depuis dimanche, et on se rend compte à quel point on a de la chance quand les températures sont agréables !

  • LIMBOUR GHISLAINE
    Posted at 12:39h, 28 juin Répondre

    Génial, j’aime beaucoup la réalité de tes coquelicots et tes explications si claires, en tout cas je les comprends bien, tu vis dans un site agréable que ton chien à l’air d’apprécier aussi, merci mille fois

    • CindyBarillet
      Posted at 11:18h, 03 juillet Répondre

      Merci beaucoup Ghislaine ! Oui, j’adore ma région d’adoption avec tant d’espace pour la nature 🙂

  • Suzanne
    Posted at 08:48h, 28 juin Répondre

    Merci Cindy. Toujours très formateur ces vidéos. Pour ce qui me concerne, je ne savais pas m’y prendre pour figurer des épis de blé. Voilà je vais pouvoir m’y employer.

    • CindyBarillet
      Posted at 11:51h, 28 juin Répondre

      Bonjour Suzanne ! Tu as eu la version rapprochée, et à mon retour de vacances je publierai la version globale du champ de blé 🙂

  • Éliane AUBRY
    Posted at 08:11h, 28 juin Répondre

    Magnifique.
    Merci pour cette démonstration.

    • CindyBarillet
      Posted at 11:51h, 28 juin Répondre

      Merci beaucoup Éliane !

  • Armandine Aknine
    Posted at 22:20h, 27 juin Répondre

    Très beau pastel, merci beaucoup pour la démo, c’est vrai que les Unisson sont très sympa à utiliser et leur gamme de couleurs est bien adaptée aux peintures de la nature. J’aime particulièrement le travail de ces différents rouges.
    Bravo Cindy.
    Armandine

    • CindyBarillet
      Posted at 11:50h, 28 juin Répondre

      Bonjour Armandine, merci à toi ! Oui, je suis très fan de leur luminosité, ils sont magnifiques 🙂

  • Johanne
    Posted at 20:56h, 27 juin Répondre

    Génial !! Tu fais des prouesses en peu de temps! Les coquelicots sont plus vrais que nature, et leurs couleurs sont incroyables !! J’attendais cette vidéo avec impatience depuis que j’ai vu ton tableau sur Instagram, il me tarde maintenant de voir celle sur le champ de blé (doré !!) dont le tableau est aussi une belle réussite !!

    J’ai commencé le pastel sur du Mi-Teintes, et je trouve que c’est parfait pour l’apprentissage!
    J’ai découvert par la suite le Pastelmat et Pastelcard qui font partie de mes papiers préférés désormais, mais pour faire ses 1ères armes, et découvrir le pastel, je conseillerais aussi à des débutants le Mi-Teintes: moins onéreux et permet de faire de très belles choses.

    Merci Cindy ! Dis-moi, Sherlock s’est trouvé un copain on dirait?? 🙂

    • CindyBarillet
      Posted at 11:49h, 28 juin Répondre

      Bonjour Johanne, tu me fais tellement plaisir, merci ! Oui Sherlock et Daisy (la chienne de mes parents) s’entendent très bien, ce qui n’était pas gagné car l’un comme l’autre sont très sélectifs sur leurs amis haha !

  • BORDERIEUX
    Posted at 18:37h, 27 juin Répondre

    Bonjour Cindy
    super les coquelicots
    Merci pour cette démonstration
    Monique

    • CindyBarillet
      Posted at 11:48h, 28 juin Répondre

      Bonjour Monique, merci à toi !

  • Isabelle
    Posted at 18:17h, 27 juin Répondre

    Ton tableau est tout simplement magnifique!!!!!
    Comme d’habitude, merci pour tout tes conseils….Tu es d’une grande sensibilité et très généreuse…
    Cela me donne envie d’essayer de réaliser des coquelicots… Je te dirais ce qu’il en a été…
    Bisous

    • CindyBarillet
      Posted at 11:48h, 28 juin Répondre

      Merci Isabelle ! Oui c’est le moment pour les coquelicots, ils sont partout 🙂

  • eve
    Posted at 17:39h, 27 juin Répondre

    les couleurs sont lumineuses, cela donne envie de cueillir tes coquelicots pour les mettre dans un vase
    merci pour cette démo
    en tous les cas ,ton chien s’éclate aussi
    bises

    • CindyBarillet
      Posted at 11:48h, 28 juin Répondre

      Merci beaucoup !

  • RAY GERALD
    Posted at 16:55h, 27 juin Répondre

    CHERE CINDY TRES RES BEAU CE TABLEAU JUSTE UNE QUESTION PEUT OIN FAIRE DU PASTEL SEC SUR TOILE COMME POUR PEINTRE AURAIT TU LA GENTILLESSE DE ME REPONDRE J ADOR CE QUE TU FAIT SINCERES AMITIES GERALD

    • CindyBarillet
      Posted at 11:47h, 28 juin Répondre

      Bonjour Gerald, oui certains pastellistes le font. Ils passent un apprêt pour pastels sur leur toile (je sais que Schmincke en propose un), ils peignent au pastel puis ils protègent la toile avec du vernis en bombe. Attention, pas de fixatif sinon ton pastel ne sera pas suffisamment protégé. Il faut du vrai vernis et il en faut plusieurs couches pour que tu puisses passer les doigts sur le tableau sans retirer de pigments. Cela modifie cependant les tonalités du tableau.
      Bon pastel !

  • Bernard Kebaïli
    Posted at 16:51h, 27 juin Répondre

    Bonjour Cindy,
    Excellente démonstration sur le vif. Couleurs très vives et tableau bien construit tout en donnat un merveilleux sentiments de lâcher prise et de liberté.
    Voilà un tableau très vivant.
    Merci.
    Francky.

    • CindyBarillet
      Posted at 11:46h, 28 juin Répondre

      Bonjour Francky, merci beaucoup pour ces gentils compliments !

Poster un commentaire