[Gouache] Peindre un bouquet champêtre

[Gouache] Peindre un bouquet champêtre

Bonjour à tous !

La campagne regorge de multiples fleurs colorées et même si elles sont communes elles n’en sont pas moins charmantes et jolies. Le bouton d’or arbore un jaune pétillant quant à la vesce, le mauve rosé de ces grappes d’efflorescences apporte de la douceur à ce bouquet champêtre vivifiant surmonté de brins d’avoine.

C’est sur papier noir et avec la technique du One stroke à la gouache que ces deux plantes aux couleurs complémentaires ont été sublimées. Le One stroke offre de jolis reflets aléatoires alors que le papier noir renforce la luminosité et l’intensité des couleurs.

Venez réaliser avec nous ce duo de fleurs qui est idéal pour créer une jolie carte et l’envoyer à un proche !

Matériel utilisé :

Cliquez sur les liens pour accéder au matériel.

🎨 Gouache Linel extra-fine (Blanc de Titane, Jaune persan, Jaune japonais clair, Violet Quinacridone, Vert de cobalt foncé)

🖌 Papier Paint’On noir Clairefontaine format A4

🖌 Pinceaux Azur (Pas encore disponibles en mai 2022) Rond série 400RO n°6 et 4

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter à l’aquarelle (avec une démo en bonus).

Téléchargez mon guide gratuit pour découvrir le matériel que je vous recommande pour débuter le pastel (avec une démo en bonus).

Conseils pour créer chaque plante

Si vous débutez dans la technique du One stroke vous pouvez visualiser ce tutoriel « Les crocus au One stroke » qui vous apprendra en détails cette technique.

Les boutons d’or :

Le jaune est une couleur assez difficile à ombrer. Le plus facile est d’avoir deux jaunes différents dont l’un sera plus orangé. Si vous ne possédez qu’un seul jaune vous pouvez lui créer des variations. 

Vous utiliserez d’un côté le jaune pur et de l’autre côté vous lui rajouterez une pointe de violet ou une petite pointe d’ocre ou de Terre de Sienne brûlée. L’intérêt est de modifier un peu sa valeur et son intensité pour créer des nuances variées aux pétales.

Pour les peindre, vous trempez d’abord le pinceau dans le jaune pur puis dans le jaune différent et enfin dans le blanc. Quelques pétales peuvent être réalisés avec le jaune pur et le blanc en pointe dans le but d’apporter de la diversité aux fleurs.  

Astuce : Utilisez très peu d’eau avec les pigments jaunes car ils sont facilement translucides. Si le noir du papier se voit par transparence vous perdrez en luminosité. Pour gagner en lumière, rajoutez du blanc au jaune.

Le cœur des fleurs est réalisé avec du vert de cobalt foncé auquel a été rajouté un peu de jaune et de blanc pour qu’il soit plus esthétique. Les étamines sont créées à l’aide d’un stylet de dotting. (Voir 👉 le tutoriel fleurs de cerisiers )

Les brins d’avoine :

Ils sont peints avec le vert précédemment créé chargé en premier sur le pinceau et accompagné d’une pointe de blanc pour terminer l’épi.

Il faut commencer par l’extérieur de la graine avec un trait fin (peu de pression sur le pinceau) puis, plus on se rapproche de la tige plus on appuie sur le pinceau pour élargir le trait et de nouveau relâcher la pression tout près de la tige.

Astuce : Faire varier le vert en ajoutant un peu plus de jaune pour le rendre plus tendre ou un peu plus de blanc pour le rendre plus argenté dynamise le rendu du tableau.

 

Les vesces :

La tige est peinte en premier. Elle est courbée car ce sont des fleurs qui donnent l’impression dans la nature de se dérouler. 

Le pinceau est chargé de violet et de blanc et pour les boutons en haut de vert et de blanc.

Il faut peindre chaque petites inflorescences en suivant la courbure. de la tige

Peindre un bouquet :

Si vous réalisez une esquisse sur le papier noir, le mieux est de prendre un pastel blanc qui disparaîtra facilement au contact de la gouache mais qui sera moins précis qu’un crayon de couleur blanc. En revanche, celui-ci sera plus précis mais moins invisible. 

Ne pas faire d’esquisse permet d’improviser complètement et de se laisser porter par le bouquet au gré de nos envies. Tourner le vase est un bon moyen de trouver le bon angle d’une fleur.

Le choix de la composition dépend de votre goût. Sachez qu’un bouquet plus resserré donnera l’impression d’une floraison plus généreuse.

Pour gagner du temps sur la réalisation, n’hésitez pas à peindre tous les pétales d’une même couleur puis toutes les tiges etc… car rincer son pinceau pour changer de couleur prend du temps.

Enfin, si vous n’avez pas l’habitude de peindre de cette façon commencez par créer des pétales isolés puis assemblez-les pour former les fleurs. 

bouquet-gouache

Vidéo par Cindy Barillet – Article par Emmanuelle Rollier

Tags:
,
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
eve alice

bonjour Cindy, quelle différence y a t’il entre de la gouache et de l,acrylique!
c’est super jolie!

Pierrette Bond

J »aime beaucoup suivre les cours Cyndi elle est très bonne enseignante.

Voiturier

une vraie merveille! Quelle chance d’avoir un tel talent

merci de nous faire partager ces beaux moments!

Envie d'apprendre​ le pastel ? l'aquarelle ?

Inscrivez-vous et recevez gratuitement mes 2 guides pour débuter au pastel sec et à l’aquarelle 🎨 :