Aquarelle : Peindre humide sur humide

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vais vous montrer la création d’un croquis de raisins à l’aquarelle. Bien qu’il soit très simple, il est pour moi l’occasion d’aborder plusieurs points intéressants comme celui de la technique de l’humide sur humide, du repentir sur peinture sèche, de la création de la couleur grise, ou encore du travail des reflets.

Sous la vidéo, retrouvez comme toujours les points importants et les astuces résumées par écrit.

  • ✏ L’esquisse de l’aquarelle : L’esquisse est faite au crayon aquarellable. Contrairement au graphite qui restera visible par transparence sur les zones les plus claires, le crayon aquarellable se dilue avec l’eau et laisse peu de traces. Sur les bordures il laissera parfois une fine marque légèrement plus sombre, mais on peut l’éviter en exerçant une pression plus légère sur son crayon pour que le trait soit à peine visible.
  • 💦 Peindre dans l’humide consiste à déposer de la peinture sur une surface mouillée. Elle se diffuse alors sur la surface du papier, créant un effet flou typique de l’aquarelle.
    • 💧 Réussir à peindre dans l’humide : Le papier doit être mouillé à un certain degré. S’il l’est trop (on voit une pellicule d’eau en surface) les pigments déposés vont trop se diluer, le résultat ne sera pas harmonieux. S’il est trop sec, les pigments ne se diffuseront pas.
    • 💧 La quantité et la proportion eau/pigments portée par le pinceau a aussi son importance. Si le pinceau contient une trop grande quantité de liquide, le résultat sera une auréole. Souvent avec un pinceau un peu trop absorbant il est bon de le tamponner sur un chiffon avant de le poser sur le papier, pour perdre l’excédent d’eau. Si les pigments sont accompagnés par une quantité insuffisante d’eau, ils ne se diffuseront pas très largement. L’expérience vous aidera à sentir ce qui a le plus de chances de fonctionner.
  • 🕓 Tirer parti du temps qui passe : L’aquarelle sur papier sec permet de faire des détails plus précis que sur papier humide. Aussi, tant que le papier est humide je vous suggère de faire vos fondus, et au fur et à mesure qu’il sèche, ajoutez vos détails de plus en plus nets.
  • 💎 Peindre les reflets : Exercez votre œil à ne plus voir des reflets, mais des formes abstraites qu’il sera plus facile de reproduire. Si vous avez devant vous des reflets sur un verre qui sont très nombreux et complexes, n’hésitez pas : Simplifiez ! Personne ne le saura, et cela fait partie des choix d’artistes que vous devez faire pour offrir une version épurée et compréhensible de votre sujet.
  • 🌒 Peindre les ombres : Même principe. Astuce : Souvent, glisser un peu de la couleur du sujet dans son ombre sera d’un bel effet. Ici, j’ai déposé un peu du mélange du jus de raisin dans l’ombre du verre.
  • 🖌 Les repentirs sur peinture sèche : Pour créer des zones lumineuses il est possible “d’effacer” l’aquarelle grâce à la technique du repentir.
    • 🎨 Pour cela, on frotte un pinceau humide et propre sur la zone que l’on veut éclaircir, puis on y tamponne un papier absorbant. Le pinceau décolle la peinture, le papier absorbant la collecte.
    • 🎨 Il est nécessaire pour cela d’avoir utilisé des pigments non tenaces, car certains ont pour caractéristique de rester imprimés sur le papier et donneront de mauvais résultats. Pour savoir si votre pigment est tenace, il est noté ST chez Winsor & Newton ou symbolisé par un triangle noir chez Schmincke – pour les autres marques renseignez-vous sur le site du fabriquant.
    • 🎨 Rappel : Voir la vidéo “Comprendre les propriétés des pigments
  • ☁Pour avoir un blanc pur, la technique du repentir sur peinture sèche n’est pas celle que vous recherchez. Procéder de la même façon alors que la peinture vient d’être déposée est un moyen d’avoir une zone plus lumineuse. Mais pour un blanc vraiment éclatant, il faut anticiper et contourner la zone que l’on veut laisser blanche lorsque l’on peint.
    • 👀 Repentir VS anticipation : La technique du repentir donne une zone douce, plus lumineuse mais pas blanche. Anticiper en contournant les zones blanches donne une zone aux limites très marquées et au blanc intense.

matériel pour l'aquarelle

  • 🎨Les couleurs du raisin :
    • 💙 Bleu de Prusse
    • 💙 Bleu outremer
    • 💜 Violet Winsor
    • ❤ Rose permanent
    • 💚 Vert de vessie (tige)
    • 💛 Jaune Winsor (tige)
  • 🎨 Les couleurs du jus de raisin :
    • ❤ Rose permanent
    • 💙 Bleu outremer
  • 🎨 Les couleurs du bol :
    • 💜 Violet Winsor
    • 💛 Jaune Winsor
  • 🎨 Remarque : Pour l’harmonie du résultat, le gris des ombres du bol est obtenu en mélangeant deux complémentaires qui ont été employées à d’autres endroits du tableau.

Matériel utilisé pour peindre ces raisins à l’aquarelle :

*Pinceau n°5

   

12 Commentaires sur : Aquarelle : Peindre humide sur humide
    • tigoulet
    • 22 novembre 2018
    Répondre

    toujours de très bonnes explications et une belle démonstration
    merci CINDY
    GINETTE TIGOULET

    • Bernadette
    • 22 novembre 2018
    Répondre

    Bonjour Cindy,
    Merci pour cette belle vidéo de reproduction d’une grappe de raisin. J’aime beaucoup le choix des couleurs qui illustrent parfaitement la texture des grains ainsi que le jus qui en résulte à l’intérieur du verre. La fraîcheur et la lumière sont magnifiquement représentées. Bravo à toi.
    J’espère que tu nous donneras tes impressions sur l’exposition de tes oeuvres. Cela a du être un merveilleux moment pour toi…et pourquoi pas une vidéo sur cette expo !
    J’aimerais également te proposer une autre suggestion de vidéo concernant la mise au casseau de nos photos.
    Voilà Cindy, je te souhaite une belle journée.
    Une caresse à Dexter et à très bientôt

    • Verdet
    • 22 novembre 2018
    Répondre

    Merci Cindy
    J’ai adoré !! cela va m’aider …. les explications sont vraiment bien claires !
    Françoise

      • CindyBarillet
      • 25 novembre 2018
      Répondre

      Merci Françoise, je suis ravie que la vidéo t’ait plu !

  1. Répondre

    Bonjour Cindy,

    Merci pour cette démonstration toujours instructive. S’agissant des “petits sujets”, je partage entièrement ton avis, cette notion est inexistante en dessin ou en peinture. Les plus grands maîtres l’ont magistralement démontré. De plus, c’est en effet un entraînement efficace que d’observer sur “nature”, les effets de la lumière, la manière dont elle est réfléchie ou absorbée par les objets quels qu’ils soient.
    Bravo pour ton courage quotidien, ton goût du partage, tes talents, merci de penser aux autres, câlins à Dexter,
    à la semaine prochaine,

    Bien à toi
    Yolande

      • CindyBarillet
      • 25 novembre 2018
      Répondre

      Bonjour Yolande, merci pour ton commentaire ! Nous partageons cette vision des choses alors, vive les petits sujets qui nous offrent de l’inspiration et nous permettent d’apprécier toutes les petits riens du quotidien 🙂

    • karine
    • 23 novembre 2018
    Répondre

    Bonjour Cindy mercI pour cette vidéo une technique que j’ utilise.
    A bientôt

    • Régine Saingery
    • 25 novembre 2018
    Répondre

    C’est exactement ma conception de l’aquarelle. Félicitations.
    Je vais essayer de les faire
    Merci.

    • Nicole
    • 7 décembre 2018
    Répondre

    Bravo pour tes explications très précises et très utiles, j’essaie de pratiquer également comme toi, l’aquarelle dans l’humide est difficile mais j’adore le rendu.
    Bravo pour ton talent et par ces temps difficiles vive l’aquarelle et sa douceur…

    • NICOLE
    • 9 décembre 2018
    Répondre

    MERCI CINDY POUR LES EXPLICATIONS CONCERNANT .L AQUARELLE.JE SUIS DEBUTANTE MALGRE MES 71ANSCELA ME PLAIT C EST VRAIMENT UN MOMENT DE DETENTE.JE VIENS DE COMMANDER AUX BEAU X ARTS .IL Y A DU CHOIX PAR RAPPORT A CULTURAJE NE ME LASSE PAS DE REGARDER TES TABLEAUX ILS SONT MAGNIFIQUES

      • CindyBarillet
      • 10 décembre 2018
      Répondre

      Merci beaucoup pour tes compliments Nicole ! J’espère que tu apprécieras ton nouveau matériel 🙂

Ecrire un commentaire