Aquarelle : Comprendre ses peintures

Bonjour à tous !

Aujourd’hui nous allons nous pencher sur les différents symboles et abréviations des emballages de nos peintures aquarelles. La plupart des informations que nous allons y découvrir sont aussi valables pour les autres peintures, dont la peinture à l’huile !

J’ai toujours été un peu étonnée de constater que lorsqu’on achète un set de peintures, il y a rarement les explications sur tous ces codes qui ne peuvent pas se deviner si on ne les connaît pas. Pour trouver les infos il faut souvent fouiner sur les sites des fabricants, qui ne sont parfois pas traduits en français. C’est pourquoi je me suis dit que cette vidéo pourrait répondre à ces questions !

Pour chaque code, je vais vous donner sa signification et vous expliquer en quoi cette information peut vous être utile. Sous la vidéo, vous retrouverez tout cela par écrit, pour que vous puissiez revenir sur cet article selon vos besoins ou pour que vous puissiez recopier tout ça sur un support personnel.

Les liens des informations des fabricants (liste des couleurs)

Ce qu’il faut retenir de la vidéo “Aquarelle – Comprendre ses peintures” :

1. La transparence de la couleur

L’aquarelle est connue pour sa transparence. Mais celle-ci n’est pas la même d’une couleur à l’autre ! Les pigments peuvent avoir différents degrés de transparence, qui sont notés selon des symboles carrés (voir ci-contre).

Comment utiliser cette information ?

Si vous souhaitez peindre à la manière des aquarellistes traditionnels, vous privilégierez un maximum les couleurs transparentes, qui selon eux permet à la fois d’avoir des tableaux lumineux, et d’éviter les couleurs boueuses (couleurs éteintes dépourvues de lumière).

Pour faire vos glacis (peinture transparente appliquée par-dessus une sous-couche sèche pour en modifier la teinte) vous choisirez une peinture transparente.

Plus une peinture est opaque, plus vous devrez lui ajouter d’eau afin de voir le papier par transparence et conserver sa luminosité.


2. Le numéro de série

Il est parfois noté en toutes lettres “Série : #” ou bien c’est un chiffre entouré. Les séries vont généralement de 1 à 5, il s’agit d’une échelle. La série 1 correspond aux pigments les plus communs, ce sont les moins chers. La série 5 représente les pigments les plus rares et précieux, ce sont les plus chers. Plus un pigment a un numéro de série élevé, plus il est onéreux.

Bon à savoir : Il y a différentes gammes de peinture : Etudes (faites pour s’exercer, peu coûteuses) et Artiste (professionnelle, de meilleure qualité). Parmi les gammes d’études vous pouvez des couleurs appelées “Nuance de –nom du pigment–” au lieu du nom du pigment. Exemple : “Nuance de bleu de Cobalt” au lieu de “Bleu de cobalt”. C’est fréquent pour les pigments onéreux : Cela signifie que la nuance n’est pas le vrai pigment, c’est un mélange qui lui ressemble. Parfois, il n’a pas les mêmes propriétés que le vrai. Si l’emballage de la peinture est en anglais, le mot nuance est alors remplacé par “Hue“. Exemple : “Cobalt blue Hue” pour nuance de bleu de cobalt.


3. Le numéro de la couleur

Généralement à trois chiffres, le numéro de la couleur n’est pas d’une très grande utilité pour nous car il est spécifique au fabriquant. Par exemple, l’outremer est le numéro 263 chez Winsor & Newton, mais c’est le 314 chez Sennelier. Si vous voulez changer de marque pour une couleur en particulier, vous ne pouvez pas vous fier à ce code pour la retrouver ailleurs.

Vous pourriez chercher son nom tout simplement, et pour le bleu outremer cela ne poserait pas de problème particulier. Mais pour d’autres couleurs comme par exemple le Vert viridien, vous pourriez être surpris par ses petits noms selon les fabriquants : Vert guignet, vert émeraude, vert oxyde de Chrome… Un même pigment peut porter différentes appellations !

Alors comment retrouver sa couleur ailleurs ? La réponse dans le point suivant :


4. Le code du pigment

Chaque couleur est composée de pigments, identifiés par un code composé de lettres et de chiffres. Exemple: Le jaune Hansa est composé du pigment PY3 (Pigment Yellow 3).

Parfois il n’y en a qu’un seul, mais parfois, c’est un mélange de plusieurs pigments, comme par exemple la couleur Orange de saturne, composée des pigments PO43 (Pigment Orange 43) et PY83 (Pigment Yellow) chez Sennelier.

Cette information est parfois sur l’emballage, ou bien il faut aller la chercher sur le site du fabricant (voir les liens sous la vidéo).

Comment utiliser cette information ?

Nous l’avons vu, pour retrouver une couleur qui aurait changé de nom en passant d’un fabricant à l’autre, mais aussi, pour faire nos mélanges. En peinture, plus une couleur est composée de pigments différents, plus elle devient “boueuse” (éteinte). Si l’on veut maximiser ses chances d’avoir un résultat lumineux et coloré, on essaiera de se cantonner à 3 pigments différents autant que possible, 4 maximum si on est un petit foufou.

Donc, si je sais que mon gris de Payne est déjà composé de 3 pigments différents, je vais éviter de lui en rajouter encore, sauf si j’aime vivre dangereusement (ah, l’adrénaline de la rébellion !)


5. Permanence et résistance à la lumière

Certains fabricants font la distinction entre ces deux propriétés, d’autres pas. Une couleur résistante à la lumière n’est pas nécessairement permanente dans la mesure où certains pigments se décolorent non pas à cause des UV, mais d’autres éléments tels que le contact avec l’air.

Lorsque le fabricant ne fait pas de distinction, cela signifie (normalement !) que les pigments les mieux notés sont à la fois résistants à la lumière et permanents. Cela se note par un système d’étoiles, plus il y a d’étoiles plus la couleur est stable.

La permanence (Ce système est universel) :

  • -AA : Extrêmement permanent;
  • -A : Permanent;
  • -B : Moyennement permanent.

La résistance à la lumière (Ce système est universel) :

  • -I : Extrêmement résistant;
  • -II : Résitant;
  • -III : Moyennement résistant.

Comment utiliser cette information ?

Si vous vous exercez seulement, que vous ne souhaitez pas encadrer vos œuvres, ou encore que c’est uniquement leur version numérique qui vous intéresse, cette information n’a que peu d’importance pour vous.

Dans le cas contraire et en particulier si vous êtes un (honnête) professionnel, il est important d’utiliser les couleurs les plus durables possible afin que vos tableaux se conservent en parfait état au fil des ans.


6. La Granulation

Certaines couleurs portent la mention “G” pour Granulation sur le site de leur fabricant. La granulation désigne la texture granuleuse qui peut être observée avec certains pigments.

Ne prenez pas cela pour un signe de mauvaise qualité, la granulation peut surprendre mais la plupart des artistes apprennent vite à l’apprécier. A tel point que certaines marques comme Daniel Smith jouent de cet attribut et ont créé la gamme Primatek, une aquarelle à la texture surprenante grâce aux minéraux qui la composent.


7. La ténacité

Certains pigments sont notés ST pour Staining (littéralement “qui tache”). Certaines couleurs, une fois appliquées sur le papier et séchées, peuvent être effacées à l’aide d’un pinceau humide propre. Les pigments se décollent et le blanc du papier apparaît, moins lumineux qu’à l’origine mais tout de même assez blanc. Cette propriété est souvent recherchée par les aquarellistes car cela permet d’ouvrir les blancs, c’est à dire de créer des zones claires (on parle aussi de “repentir”).

Les pigments qui ne peuvent pas être délogés du papier sont dits “Tenaces” en français, noté ST pour Staining (notons que chez Sennelier cette mention est absente).

Remarque : Certains pigments non tenaces peuvent le devenir sur certains papiers.

Et voilà pour les propriétés des couleurs à l’aquarelle !

J’espère que cet article vous aura aidé. On ne peut pas penser à tout quand on débute, mais retenez ce qui vous paraît le plus important, n’hésitez pas à revenir sur cet article de temps en temps et peu à peu, vous retiendrez le reste 🙂

Questions pour vous :

  • -Voulez-vous une vidéo pour apprendre à fabriquer votre sketchbook ?
  • -Voulez-vous une vidéo pour créer vos roues chromatiques et comprendre ce qu’elles peuvent vous apporter ?

Ecrivez-le dans les commentaires ci-dessous !

 

matériel pour l'aquarelle

Bonne peinture à tous & à très vite,

31 Commentaires sur : Aquarelle : Comprendre ses peintures
    • christian den haerynck
    • 4 octobre 2018
    Répondre

    Encore une vidéo intéressante et très utile! Excellente idée de nous apprendre les règles classiques. Je comprends mieux certaines de mes erreurs. Oui, je suis intéressé par les roues chromatiques. Quant au nuancier, je m’en suis déjà fait un, pour les aquarelles en tube Winsor § Newton, moins joli mais très utile et qui s’abîmera sans doute assez vite. La conception du tien m’intéresse donc. Bon succès Cindy et… à ta prochaine vidéo.

    Christian.

      • CindyBarillet
      • 5 octobre 2018
      Répondre

      Merci Christian pour ton message ! C’est vrai que ça faisait longtemps que j’avais envie de réunir tous mes nuanciers et tests de couleurs dans un même carnet, je trouve ça tellement pratique de tout avoir au même endroit 🙂

    • simplet07
    • 4 octobre 2018
    Répondre

    Super vidéo. J’ai beaucoup apprécié. Oui une roue chromatique m’intéresse.
    Vivement la prochaine vidéo
    Gilbert

    • karine
    • 4 octobre 2018
    Répondre

    Bonsoir Cindy quel travail pour cette vidéo ! c’ est très intéressant j’ ai appris pleins de choses !! Moi aussi j’ ai gardé toutes les étiquettes je vais pouvoir étudier tout cela. Je comprends mieux qu’ à certains mélanges mes couleurs n’ étaient pas belles “boueuses” je vais faire plus attention maintenant. Je voudrais bien une vidéo pour fabriquer un sketchbook et aussi une vidéo pour faire des roues chromatiques .Merci Cindy pour ta vidéo. A bientôt

      • CindyBarillet
      • 5 octobre 2018
      Répondre

      Bonjour Karine, merci pour ton commentaire ! Je suis ravie que la vidéo t’ait plu (oui, j’avoue que c’était du boulot LoL ! Mais je pense que c’était important de la faire 🙂 )

    • eve
    • 4 octobre 2018
    Répondre

    bonjour CINDY
    JE CONNAISSAIS LES SYMBOLES :
    – transparent
    semi transparent etcétéra, pour peinture huile
    mais pas pour l’aquarelle
    comme toujours, tes vidéos sont enrichissantes
    bises

      • CindyBarillet
      • 5 octobre 2018
      Répondre

      Bonjour Eve, oui ces symboles se retrouvent aussi sur les autres types de peinture, au moins ça c’est pratique haha !

    • Marie
    • 4 octobre 2018
    Répondre

    Bonjour Cindy,
    merci pour cet article et cette vidéo très enrichissante. J’ai appris beaucoup de choses.
    Et un grand oui pour le sketchbook et les roues chromatiques.
    Merci beaucoup 😉

      • CindyBarillet
      • 5 octobre 2018
      Répondre

      Merci Marie pour ton commentaire !

    • eric
    • 4 octobre 2018
    Répondre

    Bonsoir Cindy merci pour cette vidéo , très intéressant, j’aime bien tes explications claires et précises , je serai intéressé également pour les roues chromatiques , mais je n’ai peut être pas assez de couleurs pour le faire.

    Combien coûte une palette d’aquarelle ?

    Merci

    eric

      • CindyBarillet
      • 5 octobre 2018
      Répondre

      Bonjour Eric, merci pour ton message (j’avais peur que les gens trouvent la vidéo trop longue, j’ai toujours du mal avec ça).
      Pour le prix d’une palette, il y en a vraiment pour tous les bugets ! Ceci dit, il n’y a besoin que de 3 couleurs pour faire une roue. Les trois primaires. A partir d’elles, tu peux créer énormément de variations 🙂

        • eric
        • 6 octobre 2018
        Répondre

        Bonjour Cindy , merci pour ta réponse , en attendant ta prochaine vidéo , pour réaliser des roues chromatiques , et en choisissant les bonnes couleurs qui me restent qui jespère sera réalisable.

        Bon week-kend

        Eric

    • subes
    • 4 octobre 2018
    Répondre

    Merci pour ces précieuses infos !
    Oui, je suis partante pour la roue chromatique.

      • CindyBarillet
      • 5 octobre 2018
      Répondre

      Merci à toi ! Je vais préparer ça 🙂

    • Anne
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    Bravo Cindy j’ai trouvé très intéressant cette vidéo expliquée très clairement. Je trouve génial book de ton nuancier tel que tu l’as fait et moi je suis partante pour ton tuto
    Merci pour tour tes conseils !

      • CindyBarillet
      • 5 octobre 2018
      Répondre

      Super Anne, tu vas voir ce n’est pas très compliqué au final ! Et je m’en suis aussi fait un pour mes ProMarkers, ce qui est génial c’est que tu peux le faire avec le papier que tu veux et au format que tu veux, avec le nombre de pages que tu veux !

    • THIBAUT
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    Bonjour Cindy Merci beaucoup pour cette nouvelle video très enrichissante pour le débutant que je suis. Comme toujours on perçois toute ta passion dans les explications. Je suis intéressé par les roues chromatiques et par tous tes sujets en général

      • CindyBarillet
      • 5 octobre 2018
      Répondre

      Bonjour Thibaut, merci pour ton gentil commentaire ! Je suis très contente que plusieurs personnes soient intéressées par les roues chromatiques, c’est un super sujet et je pense que ce sera vraiment instructif !

    • Catherine
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    Merci Cindy
    Vidéo très intéressante. J’ai appris beaucoup de choses
    je suis partante pour apprendre à faire un nuancier surtout lorsqu’on a des aquarelles de diverses marques
    merci pour tout ce que tu nous apprend

      • CindyBarillet
      • 6 octobre 2018
      Répondre

      Merci Catherine ! J’ai dû mal m’exprimer, je proposais d’apprendre à créer un carnet à partir de son propre papier (j’ai fait le choix de le consacrer au nuancier, mais on peut aussi l’utiliser pour ses croquis). Il n’a pas d’organisation particulière, j’ai juste noté les propriétés de mes couleurs à côté des peintures 🙂

    • pascale
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    Très, très intéressant. Bien sur, les roues chromatiques m’intéressent comme de créer un book nuancier.
    Meci à toi

    • Gisèle
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    Bonjour Cindy,
    J’ai débuté il y a quelques mois, excellente vidéo très instructive et essentielle pour de belles réalisations. Je suis intéressée par le sketchbook et le cercle chromatique, c’est génial et d’une grande utilité.
    Un grand merci de ce partage.

    • Rossiaud Nicole
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    Bonjour Cindy
    Merci pour toutes ces explications ;Je suis intéressée par les roues chromatiques

  1. Répondre

    Bonjour Cindy,
    Merci pour cette video très bien documentée et très claire
    Suis interessée par une video sur le sketchbook et sur les cercles chromatiques
    A bientôt

    • Blafran
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    OUI oui Cindy pour le tuto roue chromatique et book. Un grand merci pour toutes ces vidéos super instructives et très agréables à regarder.

    • Nathalie
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    Bonjour Cindy,
    Un grand merci pour cette vidéo, je suis toute débutante et certains termes sont encore pour moi mystérieux, grâce à cette vidéo et ces explications simples, à la portée de tous, je comprends mieux. Pour le moment je n’ai rien peint de concret,je m’amuse beaucoup à découvrir mes couleurs, à les mélanger, je prends beaucoup de notes et je voulais justement regrouper tous mes essais dans un seul et même carnet. Alors je vais attendre tes prochaines vidéos avec impatience. Merci pour tout. Bisous

  2. Bonjour
    J’ai regardé la video sur l’aquarelle très interessante sur lespigments et j’aimerais savoir creer un nuancier ‘cercle chromatique’ pour associer les couleurs
    merci d’avance dans l’attente d’une vidéo
    marie france

    • CLAIR
    • 5 octobre 2018
    Répondre

    Bonsoir Cindy,
    Depuis plusieurs années je pratique l’aquarelle en cours de dessin et j’ai trouvé votre cours magique car je n’ai jamais appris cela. Très très intéressant et très instructif et même indispensable pour tous bons peintres. Merci encore une fois pour tous vos conseils et chapeau à vous!!
    Brigitte

    • Nadia Nguyen
    • 6 octobre 2018
    Répondre

    Bonjour Cindy,
    Merci pour toutes ces explications très instructives et qui ne sont pas données dans les cours d’aquarelle !!!!
    Oui, je suis intéressée par la fabrication d’un sketch book !
    Encore et encore bravo !!!

  3. Répondre

    Bonsoir Cindy
    Merci pour tout : tes idées, tes remarques… et surtout le partage de tes connaissances
    Grâce à toi, ces notions sur les peintures qui auraient pu être “indigestes” sont devenues très intéressantes.
    J aime beaucoup”nos” petits rendez vous hebdomadaires qui m encouragent et me permettent de rester motivée… et Je suis partante pour la roue chromatique..

    • Alfredo Pardo
    • 9 octobre 2018
    Répondre

    Tres bien, assez instructive
    Merci de vos conseils.

    Oscar Alfredo

Ecrire un commentaire